Terrorisme/Sommet Ceeac : "Boko haram ne réussira pas en Afrique centrale", assure Idriss Déby

Le président tchadien, Idriss Deby Itno a assuré lundi que le groupe islamiste nigérian qui multiplie les assauts au Cameroun et attaqué tout dernièrement une localité du Tchad, "ne réussira pas" en Afrique centrale, dont les chefs d'Etat sont réunis à Yaoundé pour un sommet contre boko haram.



Idriss Déby et Paul Biya à Yaoundé (photo d'archive)
Idriss Déby et Paul Biya à Yaoundé (photo d'archive)

haram ne réussira pas en Afrique centrale", a assuré Idriss Déby lors de son discours d’ouverture en tant que président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), au sommet extraordinaire du conseil de sécurité de l’organisation.

 

M. Deby qui est le premier chef d’Etat à avoir déployé son armée dans l’Extrême-Nord du Cameroun et dans la région du Nord-Est du Nigéria, a promis "un péril" aux insurgés islamistes nigérians.

 

Le président tchadien a également appelé la communauté internationale à "une aide financière et logistique" pour lutter contre les assauts de boko haram dans le Bassin du Lac Tchad.

 

Les attaques de la secte islamiste boko haram qui se limitaient depuis des moiis au Nigéria et au Cameroun, se sont élargies au Niger début février et au Tchad depuis vendredi.

 

Une telle situation qui nécessite "un élan régional", selon le secrétaire général de la Ceeac, Ahmad Allam-Mi.

 

"La lutte contre boko haram sera longue et couteuse (…) Il faut une réponse appropriée, collective et multidimensionnelle", a préconisé M. Allam-Mi.

 

Le président Biya, hôte de cette rencontre, a appelé la communauté "à mutualiser les efforts" pour "éradiquer boko haram".

 

M. Biya a rendu un "hommage" à son homologue tchadien qui a pris "une décision courageuse" en déployant ses troupes au Cameroun dont "la bravoure s’est illustrée" au cours de leurs combats.

 

Au cours de ce sommet, chaque pays membre de la Ceeac devrait apporter "leur soutien logistique, politique et diplomatique" aux Etats directement touchés par les attaques de boko haram, a appris ALERTE INFO auprès des organisateurs de ce sommet.

 

Ce sommet se tient au lendemain d’une rencontre des experts des pays membres du Bassin du Lac Tchad et du Bénin qui a eu lieu à Yaoundé.

 

Les participants à cette réunion avaient décidé la mise en place d’une force mixte multinationale de 8.700 hommes qui seront issus du Cameroun, Tchad, Nigéria, Niger et du Bénin. 

 

Au lendemain de cette annonce, le chef présumé du groupe islamiste Abubakar Shekau avait promis "la victoire" de son organisation sur cette force militaire régionale. 


Alerte-info.net

Lundi 16 Février 2015 - 16:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter