Terrorisme: le Parquet de Paris taille en pièce la défense d'brahima LY



Terrorisme: le Parquet de Paris taille en pièce la défense d'brahima LY
A la suite des révélations de «Libération» sur le dossier accablant monté par le Parquet de Paris contre Ibrahima LY, ce Franco-sénégalais écroué à Rebeuss pour terrorisme, son avocat a cru devoir laver son client en misant sur les déclarations faites par ce dernier lors de l’enquête préliminaire pilotée par la Division des Investigations Criminelles (DIC).
 
En effet, Ibrahima LY a reconnu s’être rendu en Syrie mais il affirme que c’était pour y faire des études. Il ajoute qu’il s’est rendu compte un fois sur place qu’il a été trompé par un Malien qui avait comme nom de guerre Abou Khalifa Diakhaté. Et qu’il a dû faire croire qu’il partageait les causes défendues par l’Etat islamique pour fuir la Syrie et rejoindre Dakar en passant par Istanbul. Ibrahima LY jure que c’est pour mieux tromper la vigilance de l’EI qu’il est apparu dans la vidéo de propagande diffusée lors du procès de son frère, à Paris, histoire de faire baisser la surveillance sur sa personne et ainsi prendre la fuite.
 
Le hic, Ibrahima a été chargé par son frère Mansour LY qui a tenté de le rejoindre en Syrie. Ce, en même temps que les nommés Billal Thagi, 24 ans et Fayçal Aït Messoud, 19 ans. Mansour LY a tenté de rallier la Syrie pour y rejoindre son frère qui combattait bel et bien pour l’EI. Sauf qu’à hauteur de la frontière avec la Turquie, le groupe a fait un accident de voiture avant de se retrouver hospitalisé. Mansour LY et Cie faisant l’objet d’un signalement pour disparition, les autorités turques n’ont pas tardé à alerter Paris. C’est par la suite qu’ils seront extradés puis écroués à leur retour en France. Placé sous mandat de dépôt, Mansour LY risque cinq (5) ans ferme de prison, il sera édifié sur son sort ce 8 mars. 

Et soulignent nos confrères, le Parquet de Paris a versé dans le dossier d'accusation le témoignage rapporté de Mohamed Cissé Djitté, un Sénégalais d'origine ami de Mansour LY qui vivait comme lui à Trappes, dans les Yvelines. Il ressort que Djitté a été enrôlé en Syrie par Ibrahima LY en même temps qu'un autre jeune de Trappes. 
 


Samedi 5 Mars 2016 - 09:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter