Tête de liste de Manko : Me Wade et Khalifa Sall risquent de faire imploser l’opposition

Après l’euphorie suscitée par la réussite de leur rassemblement du 19 mai dernier, Manko Taxawu Senegaal qui a affiché son unité risque de se confronter à un réveil douloureux avec la question de la tête de la liste de cette coalition de l’opposition qui est en train de taguer dangereusement.



Tête de liste de Manko : Me Wade et Khalifa Sall risquent de faire imploser l’opposition
Malgré l’unité affichée en public de la coalition Manko Taxawu Senegaal, il subsiste des divergences profondes qui risquent de miner cette dynamique. En effet, ce lundi, les leaders de cette coalition se sont réunis pour se pencher sur la question de la confection de la liste qui fera face à celle de Benno Bokk Yaakaar.

Et, l’évacuation de cette question suscite bon nombre de questions sur l’avenir de cette coalition car, dans la nuit du Lundi au mardi, Malick Gackou et Cie se sont longuement penchés sur le profil de celui qui la dirigera.

Mais, le fossé séparant ceux qui pensent que ce doit être le maire de Dakar et ceux qui penchent pour Me Abdoulaye Wade était tellement profond qu’une solution a été difficile à trouver. Ce qui a poussé les participants à prendre rendez-vous pour le jeudi 24 mai, pour essayer d’arrondir les angles, livre le journal «Les Echos».

N’empêche, les observateurs de la scène politique ont du mal à tabler sur une longévité de Manko Taxawu Senegaal du fait que cette question de la tête de liste est partie pour casser cette entente et les arguments servis par chacun des deux parties exacerbent pour le moins les vieilles rancœurs.

En effet, de l’avis des pros-Khalifa Sall, la tête de liste ne peut être confiée à Me Abdoulaye Wade au détriment du maire de Dakar. car, l Pape du Sopi a déjà fait son temps.

Cependant, du côté de ceux qui ont porté leur choix sur l’ancien chef de l’Etat du Sénégal, on doute du respect de l’un des points majeurs de leur profession de foi qui veut que celui à qui sera confiée la direction des opérations ne devra pas se présenter au Présidentielle de 2019.

Or, ils sont convaincus que l’édile de la capitale sénégalaise, s’il est blanchi dans l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar pour lequel il séjourne actuellement en prison, va certainement poser sa candidature pour faire face à Macky Sall. Et ils ne veulent pas prendre le risque de booster la popularité du maire de Dakar, ce qui va porter préjudice à Karim Wade, candidat du Pds lors de ces joutes de 2019.
 

Ousmane Demba Kane

Mardi 23 Mai 2017 - 14:45




1.Posté par Leuk le 23/05/2017 18:14

Une Dame d'abord !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter