Thierno Alassane Sall : «On ne peut pas accepter que deux ou trois personnes… »

Hier en visite sur les sites de Hann, Cap des Biches et Mbao, le ministre de l’Energie, a montré son agacement envers ceux qui déterrent les lignes à haute tension de la Senelec pour les besoins de la construction. Accompagné du Directeur général de la Senelec, Mouhamadou Makhtar Cissé, Thierno Alassane Sall a menacé de les traduire en justice «pour atteinte à la sécurité du pays».



Thierno Alassane Sall : «On ne peut pas accepter que deux ou trois personnes… »
Le ministre de l’Energie ne badine pas avec le déterrement des lignes à haute tension de la Senelec. C’est ce qu’il a fait savoir, hier, lors de la visite qu’il a effectué sur les sites de Hann, Cap des Biches et Mbao. «On ne peut pas accepter que deux ou trois personnes portent atteinte à la sécurité nationale. Nous comptons amener l’affaire devant les Cours et tribunaux pour attaque à la sécurité du pays», a-t-il déclaré.


Selon lui, les gens procèdent à de tels actes pour leurs intérêts au détriment de la sécurité des Sénégalais : «Malgré les efforts répétés pour dégager les gens qui encombrent les servitudes liées aux lignes à haute tension, il y a des gens qui viennent toujours mettre leurs cantines. Quand on les déguerpit, ils reviennent. Cette situation ne peut pas être admise. Nous allons demander à la Senelec d’engager les mesures nécessaires pour arrêter cette atteinte à la sécurité du pays. Parce que mettre en péril les lignes à hautes tension, c’est mettre en péril la situation économique du pays».


Sur un autre registre, le ministre de l’Energie s’est aussi prononcé sur la situation des travailleurs de la Senelec : «Le Directeur général a pris sur ce point des dispositions nécessaires. Il compte établir un programme beaucoup plus étendu pour prendre en compte les préoccupations globales qui permettent d’aller vers la performance».


Thierno Alassane Sall a aussi salué la productivité des travailleurs de l’entreprise, et ce malgré les conditions dans lesquelles ils évoluent : «Nous avons visité les centrales et nous avons vu les conditions dans lesquelles les gens travaillent avec un esprit d’approbation et d’engagement. Les travailleurs qui sont dans les centrales que nous avons visitées sont très engagés dans un combat au quotidien en ce qui concerne la production. Ils font face à leur engagement, leur obligation, car ils savent que les Sénégalais ont foi en eux. Le personnel est engagé, il est de bonne qualité et comprend ce qu’il doit faire. En tant que ingénieur, je suis impressionné par le niveau des techniciens que j’ai rencontré», a-t-il conclu.

Ousmane Demba Kane

Mercredi 29 Juillet 2015 - 16:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter