Thierno Bocoum : «Ils foulent aux pieds nos acquis démocratiques».

C’est une lapalissade que de dire que la proposition de loi de la majorité parlementaire n’agrée pas Thierno Bocoum. En effet, le député de Rewmi a sorti un communiqué dans lequel il dénonce vivement cette proposition de loi qu’il juge antidémocratique.



Thierno Bocoum : «Ils foulent aux pieds nos acquis démocratiques».
La proposition de loi n°13/2015 modifiant la loi 2002-20 modifié du 15 mai 2002 portant règlement intérieur de l’Assemblé nationale n’est pas du gout de Thierno Bocoum. En effet, le député de «Rewmi a vivement dénoncé les initiateurs de cette proposition de loi qu’il juge peu glorieuse pour la démocratie. «Les initiateurs de cette loi ont décidé de fouler aux pieds les acquis démocratiques et républicains pour faire de l’institution parlementaire une arme de règlement de compte politique», a-t-il dénoncé.

Mais le parlementaire voit la main du président de la République derrière cette proposition : «aujourd’hui, le président de la République, à travers ses députés semble avoir jugé nécessaire de tout faire pour empêcher à l’opposition de créer des groupes parlementaires et ainsi imposer une contradiction démocratique à l’Assemblée nationale».

Cette proposition de lui porte notamment sur l’augmentation du nombre de députés pour la constitution d’un groupe parlementaire, qui passe de 10 à 15 députés, du mandat du président de l’Assemblée nationale qui sera porté à 5 ans, entre autres.

Ousmane Demba Kane

Lundi 22 Juin 2015 - 09:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter