Thierno Bocoum : Le Nouvel Objet Volant Non Identifié (OVNI) de la politique sénégalaise ou du sacre de l’ingratitude



Thierno Bocoum : Le Nouvel Objet Volant Non Identifié (OVNI) de la politique sénégalaise ou du sacre de l’ingratitude
Chers jeunes et dignes frères de parti, il y a une année, dénonçant lecaractère individualiste du «Jeuneresponsable » qui est aujourd’hui démissionnaire de notre parti REWMI, j’avais donné cette citation de pierre Desproges «Entre une mauvaise cuisinière et une empoisonneuse il n’y a qu’une différence d’intention»
Aujourd’hui force est de constater, celui  qui esten train de mettre en œuvre son maléfique plan bien muri de liquidation politique, a été de manière non intentionnelle le mauvais cuisinier de la jeunesse  du parti Rewmi, ayant été nommé et jamais élu, ayant été promu a dehautes responsabilités et dans les instances de décision, donc faisant partie de ceux qui ont peaufiné des stratégies politiques du candidat Idrissa Seck et du parti Rewmi depuis 2007,2012,2014,2016,2017, par conséquent comptable du recul de notre électoratet les chiffres sont là pour témoigner.
En 2007 avant son arrivée à la tête de la jeunesse de notre parti, 169.779 jeunes âgés de 18 à 35 ans avaient votés pour le rewmi par contre en 2012, 67.657jeunes âgés de 18 à 35ans, ont votés en notre faveur sous l’ère de Thierno Bocoum.
Celui-là aujourd’hui change d’intention pour devenir l’empoisonneur du Parti Rewmi en apportant son concours au  Plan de réduction de l’oppositionà sa plus simple expression avant 2019.
Aux Sénégalais, qui ne connaissent pas les réalités internes de notre partile REWMI dont l’honneur, la justice et la liberté prévalent, aux journalistes dont les investigations ont été superficielles, le fallacieuxprétexte de la convenance personnelle,doit relever de l’ordre du privé, elle ne peut en aucun cas emmener une personnalité publique et politiqueà poser unacte scélérat, qu’il voudrait qualifierd’intérêt nationalet citoyen.
Cela reflète le caractèreégoïste d’un homme,  dont le soucis majeur fut de se forger une forte personnalité aux yeux des sénégalais, au détriment du bon fonctionnement, de l’organisation et de la massification du parti et surtout de sa jeunesse, pour preuve demander lui son bilandésastreux a la tête des jeunes de rewmi pendant six ans,en comparaison a sonbilanpersonnel de quête de popularité individuelle, vous verrez de vous-même que la différence est flagrante.
Parconséquent il se cachera toujours derrière la convenance personnelle pour justifier son acte indigne.
Le Président Idrissa Seck n’a jamais été son «Idylle», mais aura toujours été son «Idydeal»
Et cette mauvaise foi, se résume bien dans sa stratégieàvouloir tromper les sénégalais sous le slogan «d’alternance générationnelle».
Une alternance générationnelle, dont il a toujours refusé car ayant été le seul constant, làoù ses frères de mêmegénération ont respectivement quittés les instances jeunes de leur parti même des fois, en désaccord avec les chefs.
Après 2012 Malick Noel Seck, Barthelemy Diaz, Abdou Mbow, Mame Mbaye Niang, Bara Gaye, tous avaient optés pour le changement générationnel en quittant le poste de responsable jeune sauf celui qui le revendique aujourd’hui après avoir été non investi pour les élections législatives 2017.
Aux Sénégalais,
J’en appelle à la capacité àpréserver les fondements de nos religions, de nos cultures et de nos traditions basés sur la loyauté, la solidarité et la dignité face àtoute épreuve et à bannir la traitrise la trahison et l’opportunisme a tout égard et surtout politicien comme c’est le cas actuellement.
A mes dignes camarades de parti,
J’en appelle à un esprit de dépassement de tout un chacun,à aller de l’avant, à ignorer le saupoudrage médiatique que ce microcosme d’Objet Politicien Volant Non Identifié, veut instaurer pour augmenter leur valeur marchande et accroitre la base taxable de leur assiette politique en vue des probables futures négociations avec le régime actuel.
Chers dignes camarades, nous somme à l’automne de notre vie de parti, ou toutes les feuilles mortes et mauvais herbes vont tomber petit à petit, avant le printemps de la victoirede 2019 qui se rapproche.

HONNEUR – JUSTICE - LIBERTE
Magatte DIAW
Parti REWMI THIES


Mercredi 11 Octobre 2017 - 18:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter