Thierno Bocoum-fuites au Bac: «On se demande si un effort est fait pour… »

Les fuites qui ont conduit à l’arrêt des épreuves du baccalauréat doivent faire réagir l’Etat. C’est la conviction du député Thierno Bocoum qui se prononçait sur la question en marge de la première session extraordinaire de l’Assemblée nationale de l’année 2017.



 «C’est une situation extrêmement grave. On ne peut pas continuer à constater des fuites aux examens dans notre pays», a déclaré le député de Rewmi Thierno Bocoum, en marge de la première session de l’année 2017 de l’Assemblée nationale.

Le chargé de communication du parti d’Idrissa Seck de se poser des questions sur la volonté des dirigeants de situer les responsabilités et apporter une solution à ce facteur qui risque de porter préjudice aux élèves.

«D’ailleurs, on se demande si un effort est fait pour arrêter cela parce qu’à chaque fois qu’on nous parle d’examens, on nous parle de fuites. C’est inacceptable et on doit situer les responsabilités et sanctionner».

Le parlementaire de conclure : «On ne peut pas continuer à fragiliser notre système éducatif  en permettant à des personnes d’avoir les épreuves des examens des jours à l'avance pour pouvoir le préparer. Dans ce cas, nous ne pouvons pas avoir des examens crédibles».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 5 Juillet 2017 - 17:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter