Thierno Lô sur la traque des biens mal acquis: "Que le procureur Alioune Ndao me convoque ...."

Thierno Lô ne fait pas partie de ceux qui prient pour ne pas croiser le chemin du procureur spécial de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Le président de l’Alliance Pour le Développement (APD) « Guëm sa bopp » lancé ce dimanche estime que sa convocation, ainsi que celle de tous ceux qui ont eu à gérer des deniers publics sont nécessaires car dit-il, « tant qu’Alioune Ndao ne nous convoque pas, on nous regardera toujours comme des voleurs ».



Thierno Lô sur la traque des biens mal acquis: "Que le procureur Alioune Ndao me convoque ...."
Après avoir manifesté sa volonté d’être entendu par le procureur spécial, l’ancien ministre du Tourisme et de l’Artisanat qui se prononçait en marge de la cérémonie de lancement du mouvement citoyen, Alliance Pour le Développement (APD) « Guëm sa bopp » déclare : « je ne demande ni d’amitié, je ne demande ni de clémence. Si je suis un voleur, mettez-moi en prison et que personne ne vienne plaider ma cause ». Le président de la communauté rurale de Darou Mousty de poursuivre « si aujourd’hui on trouve un compte bancaire à l’extérieur qui appartient à Thierno Lô, qu’on me mette en prison dès le lendemain. Si on trouve un compte bancaire qui appartiendrait à ma fille ou à mon fils ou à un de mes frères, prête-noms à l’étranger, qu’on me mette en prison. Ce que j’ai eu, je l’ai eu de la sueur de mon front. Je l’ai eu de façon licite (…) "
 
Malgré les 1200 places du CICES occupées par les nombreux militants de l’APD, venus pour la plupart de Darou Mousty, Thierno Lô tient à préciser qu’APD « Guëm sa bopp  n’est pas  « pour le moment » un parti politique. « Nous sommes un mouvement citoyen qui veut mettre ensemble des exigences sénégalaises pour les sénégalais vers des mises en œuvre parce que le Sénégal est un pays de compétence (…) », fait savoir l’ancien responsable du parti démocratique Sénégalais (PDS) et de la Convergence Bokk Gis Gis qui dit ne pas être favorable pour le rassemblement de la grande famille libérale. Le lancement de l’APD « Guëm sa bopp » a été également une occasion pour ses responsables et militants d’évoquer les questions de l’artisanat, du chômage, de la formation des femmes, des problèmes environnementaux, d’inondation et d’éducation.
 
 
 
 
 


Lundi 9 Septembre 2013 - 10:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter