Thiès : Augustine Tine conteste l’hégémonie de Idrissa Seck



Thiès : Augustine Tine conteste l’hégémonie de Idrissa Seck
Augustin Tine conteste la mainmise  de Idrissa sur Thiès. En effet, dans un entretien accordé à L’Observateur, le ministre des Forces armées a soutenu que le président du Conseil départemental de Thiès n’a plus la même envergure dans la capitale du rail.

«Contrairement à ce que d’aucuns croient, Thiès n’est pas inféodé à la volonté politique d’un leader politique comme Idrissa Seck et ce serait un danger si tel était le cas. Et les dernières échéances électorales, notamment le référendum et l’élection des membres du Hcct ont montré  que la donne a changé à Thiès, particulièrement dans la commune», a-t-il déclaré.

D’ailleurs, confie-t-il, les Thiessois n’ont aucune raison de lui donner leur voix d’autant plus que l’ancien Premier ministre sous Wade n’a aucune connaissance du vécus des habitants de ce département.

Et il s’en veut pour preuve cette anecdote qu’il a relatée à nos confrères : «En 2006, en qualité de cadre et responsable politique à Fandène, nous avions eu l’honneur de rencontrer le Premier ministre Idrissa Seck pour solliciter l’électrification de plusieurs villages de Fandène. Il nous avait demandé de regrouper ces villages en un seul pour pouvoir obtenir de l’électricité. Une réponse qui dénote un manque et une dangereuse méconnaissance de nos réalités culturelle »

Ousmane Demba Kane

Vendredi 26 Mai 2017 - 17:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter