Thiès : Idrissa Seck accusé de dilapider les ressources du Conseil départemental.

Les maigres ressources dont disposent le Conseil municipal de Thiès ne sont pas utilisées convenablement. C’est l’avis de Abdoulaye Sow membre de cette instance. Selon lui, le Président de cette institution qui est souvent absent devrait trouver des moyens pour l’exécution des chantiers que le conseil départemental s’était engagé à réaliser.



Idrissa Seck dilapide les ressources du Conseil départemental de Thiès. C’est ce que soutient Abdoulaye Sow, membre de cette institution. Selon lui, l’Etat du Sénégal leur a octroyé 140 millions de FCfa de budget de fonctionnement pour l’année 2015.

Ce pactole est réparti, selon Mr Sow dont les propos ont été recueillis par nos confrères de l’observateur comme suit : 52 848 000 FCfa pour les indemnités et les traitements des 5 membres du bureau du Conseil départemental ; 8 012 400 FCfa sont destinés aux traitements des 22 présidents de commission sur la période s’étalant du 6 décembre 2014 au 31 décembre 2015. Pour les 73 autres conseillers départementaux, il leur est alloué la somme de 21 535 000 FCfa sur la période allant du 21 juillet 2014 au 31 décembre 2015, soit 18 mois. Les 31 agents issus de l’ex Conseil régional vont leur coûter 80 801 550 FCfa sur la période du 1e juillet 2014 au 31 décembre 2015.

Au vu de ce calcul, Abdoulaye Sow estime que : «ce bureau qui n’a pas le sens des priorités fait la bamboula avec une absence de rationalisation des dépenses budgétaires».
Mais cet avis n’est pas partagé par Pape Moussé Diop, le 1e secrétaire élu. Selon ce dernier, ils ont hérités du défunt Conseil régional des charges qu’ils ne peuvent pas supporter financièrement. Se prononçant sur certaines allégations selon lesquelles il y a des salaires impayés, Mr Diop dégage en touche et soutient : «on ne leur doit rien. Celui qui dit que nous n’avons pas payé ne dit pas la vérité. Les agents ont juste eu un retard de salaire, mais on a payé».

Quoi qu’il en soit, Abdoulaye Sow, conseiller de l’Apr recommande à l’ancien maire de Thiès «de respecter les Thiessois », car «il n’est jamais là. Il se prend pour un souverain avec ses vizirs. Il fait le tour du monde pour revenir leur demander des comptes. On attend de lui qu’il mobilise des fonds… ».a-t-il martelé.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 11 Décembre 2015 - 10:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter