Thiès: Idrissa Seck reporte le débarquement et accueille Macky Sall



Seules les montagnes ne se rencontrent pas, dit-on. Idrissa Seck n’a finalement pas faussé le rendez-vous de la République. Bien présent le leader de Rewmi l’était à l’arrivée du Président de la République et non moins président de l’Alliance Pour la République (APR). Contre qui, le maire de Thiès multiplie les attaques : Rien émerge au Sénégal sinon la dynastie Faye-Sall, les noms du couple présidentiel, disait en substance Idrissa Seck pas plus tard que jeudi dernier et hier sur la visite de Macky Sall dans la cité du Rail pour les besoins du conseil des ministres décentralisé en disant que de ce point les thiessois ne s’attendaient à rien de conséquent, « que des promesses… ». Eh bien, après Aminata Touré-Idrissa Seck, la rencontre des deux anciens premiers ministres sous Wade au Parti Démocratique Sénégalais (PDS) devenus leaders de deux formations bien différentes :



l’APR au pouvoir pour Macky et Rewmi pour Idrissa Seck a bien eu lieu. Ce, malgré les sorties tous azimuts tout d’abord de Thierno Bocoum, chargé de communication de la formation orange, puis Yankhoba Diattara avant Idrissa Seck lui-même signifiant que l’édile de Thiès a été invité par son collègue maire de Caen pour les besoins de la commémoration du débarquement de Normandie, ce 6 juin. Un rendez-vous que le rewmiste en chef ne comptait pas rater. Et ce, pour rien au monde. Ainsi selon Idrissa Seck, Macky Sall devait s’y faire lui qui a reporté à moult reprises cette visite. Un homme qui ne maîtrise pas son agenda, ne doit pas exiger le contraire d’un autre, disait-il. Mais, il en a été autrement hier, à Thiès. Le président Sall et son plus farouche opposant à côté de Wade, se sont serrés la main.



Ils ont même échangé des propos et sourient. Macky Sall tapote l’épaule de son ancien camarde de parti. Aux premières loges de la scène, la cheffe du gouvernement n’est pas en reste, elle laisse éclater un sourire. Elle qui sera élevée même de rang de citoyenne d'honneur de l'édile de la ville. Selon le journal « Siweul », c’est le porte-parole du Khalife général des Tidianes qui est passé par là. Et Abdoul Aziz Al Amine sauva donc le « macky » contre qui, selon des informations distillées ça et là, toutes griffes dehors, certains membres de l’opposition s’apprêtaient à accueillir de la pire des manières. A la place, il y a eu une foule monstre. Des populations de tous âges se sont déplacés pour accueillir le président de la République, certains allant même jusqu'à bousculer la sécurité pour tenter de serrer la main du chef de l'Etat. 



Jeudi 5 Juin 2014 - 11:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter