Thiès: le lutteur Modou Anta et deux de ses lieutenants dans de sales draps

Le lutteur Modou Anta et deux de ses lieutenants, Abdoulaye Gothé et Balla Sall, ont été déférés hier au Parquet de Thiès. Ils sont placés sous mandat de dépôt pour coups et blessures volontaires. Ses démêlées judiciaires font suite à une bagarres qui a opposé Modou Anta et Cie au lutteur Building qui s’est retrouvé avec un bras cassé.



Tout est parti d’une affaire de séance de lutte qui s’était tenue le 3 avril dernier au terrain Walidaan de Thiès. Après les traditionnels « touss », Bulding a tendu les bras à Modou Anta, en signe de défiance. Il s’en est suivi un échange houleux  et les accompagnants s’en sont mêlé. Une bagarre a éclaté et le lutteur Bulding s’est retrouvé avec une fracture. Muni d’un certificat médical avec 45 jours d’incapacité temporaire de travail, le lutteur Bulding a porté plainte contre Modou Anta et deux de ses lieutenants, Abdoulaye Gothé et Balla Sall. 

Le lutteur Modou Anta et deux de ses lieutenants, à savoir Abdoulaye Gothé et Balla Sall ont passé leur première nuit en prison. Après une longue attente dans la cave du Tribunal, Modou Anta et ses lieutenants seront conduits devant le substitut du Procureur. Quelques minutes d’audition plus tard, le substitut du procureur scelle le sort des lutteurs qui sont inculpés pour coups et blessures volontaires (Cbv). Ils seront placés sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt et de correction de Thiès. Abattus par une telle sentence judiciaire, les proches du lutteur crient leur désarroi. 


 


Samedi 16 Avril 2016 - 10:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter