Thiès : les professeurs du lycée Malick Sy haussent et menacent de paralyser le système par des grèves totales



Les professeurs du lycée El hadji Malick Sy de Thiès, affiliés au Cusems  menacent de paralyser les enseignements par des débrayages et grèves totales. Une paralysie qui démarre aujourd’hui avec un débrayage, avant d’aller en grève totale le vendredi et le samedi. Et, pour se faire entendre l’intersyndicale de la ville de Thiès observe à compter de lundi prochain et dans l’ensemble du département  de Thiès un débrayage et le mardi, ils vont organiser un grand sit-in devant les locaux de l’inspection d’Académie de Thiès, histoire de démontrer à Madame l’inspectrice et au ministre de l’Education qu’ils ne sont pas prêts à cautionner leur forfaiture. « Nous n’entendons pas accepter ce déploiement aussi arbitraires et aussi insensé. Par la preuve technique nous avons démontré que ce déploiement n’est pas juste, c’est pourquoi, Madame l’inspectrice fuit les syndicats et ne veut pas faire face à ce débats », a déclaré le coordonnateur du Cusems à Thiès, dans les colonnes de Enquête.

Alioune Gningue, d’avertir le ministre de l’Education que « l’embrasement commencera à partir de Thiès et va couvrir tout le pays car partout les enseignants sont en train d’organiser des mouvements d’humeur  pour dénoncer ce redéploiement arbitraire «  nous ne craignons rien. Nous disons à ceux qui là qui pensent que nous allons reculer, pour des raisons de peur ou de coupures de salaires, que cela n’aura pas lieu. Et, le jour où ils tenteront de nous sanctionner ils verront d’autres initiatives et actions portées par l’ensemble des enseignants », avertit Alioune Gningue      

Khadim FALL

Jeudi 4 Février 2016 - 10:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter