"Thione Seck risque 6 mois à 1 an de prison", (avocat)



"Thione Seck risque 6 mois à 1 an de prison", (avocat)
Ce sont là les précisions de l’un des avocats du lead vocal du groupe « Raam Daan » : « C’est une affaire complexe. C’est pourquoi le procureur de la République a requis l’ouverture d’une information judiciaire tout d’abord parce qu’il y a manifestement trouble de l’ordre public ensuite, il y a des personnes qui sont impliqués dans cette affaire et qui sont recherchées, elles sont en fuite. C’est pourquoi non seulement, il y a une information judiciaire mais c’est pourquoi aussi le juge d’Instruction du deuxième Cabinet qui a été saisi a décerné mandat de dépôt contre Thione Seck. Et j’ai lu aujourd’hui dans un journal que Thione Seck filait directement vers la Cour d’assises. Vous me donnez l’occasion de préciser qu’il y a une confusion manifeste sur les articles cités... Il y a confusion entre les articles 119 et 121 du Code pénal », sert Me Ousmane Seye.
 

La robe noire de préciser que dans le cadre de cette procédure, c’est l’article 121 qui est visé. Dernier article qui dispose que «Celui qui ayant reçu pour bon des signes monétaires contrefaits, falsifiés, altérés ou colorés en aura fait ou tenté de faire usage, après en avoir connu les vices, sera puni d’un emprisonnement de six (6) mois à un (1) an et d’une amende quadruple au moins et décuplé au plus de la valeur desdits signes, sans que cette amende puisse être inférieure à 200.000 F CFA ou de l’une de ces peines seulement.



S’il les a conservé sciemment ou a refusé de les remettre aux autorités, sera puni d’une amende double au moins et quadruple au plus de la valeur desdits signes qui ne pourra être inférieur à 100.000 F CFA ». Me Ousmane Seye de dire que les sommes trouvées chez son client sont estimés à 650 millions de F CFA. Selon lui, les gendarmes ont trouvé chez Thione Seck «un sac 43 paquets de papiers verts évalué à un million d’euros ». Le conseil était l’invité du 20 heures sur la Tfm. 


Mercredi 3 Juin 2015 - 20:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter