Ticket sur le remaniement au Sénégal Septembre 2013 : Premiéres analyses à chaud



Ticket sur le remaniement au Sénégal Septembre 2013 : Premiéres analyses à chaud

Le président de la République fait encore preuve d’écoute et de pondération.

En ayant pris le contre pied de tous les observateurs et de certains de ses proches cela prouve le fait qu’il est seul maître du jeu aujourd’hui s’il était besoin de le prouver. Il ne se prive pas de faire jouer et jouir de toutes ses prérogatives.
Cela me rappelle cette assertion de Thucydide 25 siècles plus tôt: La manifestation du pouvoir qui impressionne le plus les gens est la retenue. Et force est de constater que Macky Sall use beaucoup de retenue dans son exercice du pouvoir.

La composition du gouvernement a été un accouchement difficile, mais ce signe est rassurant car cela est signe d’échange et de recherche de consensus entre le PR et son PM qui certainement a voulu défendre des départs ou entrées, sur lesquels il fallait convaincre le Président de la République.
Je rappelle qu’un remaniement dans un quinquennat est fait pour redynamiser l’équipe gouvernementale et donner un nouveau souffle au pays et améliorer les politiques ne place.

Première information de taille à mon sens c’est le retour au ministére du plan ! je trouve ca excellent… et du coup le ministre de l’économie et des finances est épargné de la planification et des investissements

Abdou Latif Coulibaly gagne des galons et garde la communication du Gouvernement…. Mimi Touré a donc mis de coté ses déboires de lutte de position avec Abdou Latif sur la traque des biens mal acquis? En tout cas celui ci ne peut plus porter la parole du gouvernement en contrariant son nouveau Premier ministre…. Va t on vers des malentendus comme ceux qu’on a connu en Novembre dernier.

Youssou Ndour: Parti surement pour un ministère auprès du Président de République ou en partance pour la mairie de Dakar? Est ce que Khalifa Sall doit se faire du mauvais sang?

Ce gouvernement aussi a été mis en place pour injecter du sang neuf:
Et du sang neuf qui rassure, Aminata Touré a su convaincre Me Sidiki Kaba : Profil et stature rassurant à la justice
Amadou Ba un homme du sérail dans son domaine
Makhtar Cissé un IGE qui a fait un beau travail à la douane qui va au budget

Diéne Farba Sarr un fidèle de Macky , ayant réussi avec le PR les grands travaux de Wade et de surplus a eu un passage stratégique à l’APIX….
Tout àa, ça de la gueule ! Il y aura manifestement une nouvelle dynamique qui aura un a-priori positif

Un fait cocasse qui m’amuse, dans le protocole tous les alliés sont au plus bas de l’attelage…. je ne pense pas que ce soit un hasard..

Sur la rumeur qui veut que Abdoul Mbaye soit remercié parce qu’il aurait refusé un marché de gré à gré (victimisation et le faire passer pour un héros aux mains propres…) , je tiens à amener certains éléments techniques: le gré gré : marché d’entente directe ou marché d’appel d’offre restreints est très encadré dans la loi par le code des marchés publics.
Et j’insiste sur le fait que ce n’est pas Abdoul Mbaye qui accepte ou refuse ce type de marché….. Je le dis , je signe et je répète: c’est la DCMP qui accepte ou pas, ce type de marché !!! je le dis avec force. Et je note une chose,
c’est le contraire qui s’est passé dans ces derniers mois, c’est Abdoul Mbaye qui est passé outre certains refus de la DCMP en autorisant des marchés comme pour la Senelec , malgré un refus énergique de l’organe de contrôle à priori qu’est la DCMP qui avait refusé l’argument avancé par la Senelec pour dire que l’offre de son attributaire n’existait pas sur le marché, et la DCMP a précisé que ce motif n’était pas prévu par le code des marchés publics. le premier ministre les a autorisé en les classant « Secret défense ». Ne tirons pas sur les ambulances, le but était juste de remettre certaines choses au clair.

Abdoul Aziz Tall laisse sa marque sur l’attelage en place en tant que directeur de cabinet du PR en ayant commenté la logique de la répartition des ministères…. Enfin un nouveau directeur de cabinet qui n’est pas dans l’intrigue et les coups bas, et vient assumer sa vision acceptée par le chef de l’état de ce que devrait être la structure gouvernementale…

Est il nécessaire de rappeler que c’est un gouvernement qui sera remanié au lendemain des locales prévues en Mars 2014 (donc durée de vie de 7 mois) avant d’engager la dernière ligne droite du quinquennat qui sera exclusivement politique et sans les alliés qui voudront défier le PR pour sa réélection en 2017…

Bonne chance à la nouvelle équipe ! Votre réussite sera celle du Sénégal.



Mohamed LY

Mardi 3 Septembre 2013 - 11:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter