Tidiane Faye joue et perd en 8mn56 : Boy Sèye, professeur à Lansar

Le duel des techniciens a vécu hier au stadium Iba Mar Diop ou Gaston Mbengue organisait le choc entre Tidiane Faye de Lamsar et Boy Sèye de l’écurie de lutte Boy Sèye. Ce dernier a dominé sont sujet et réussit un doublé dans l’écurie Lamsar après sa victoire sur Siteu.



Boy Sèye va-t-il réussir la passe de deux en battant Tidiane Faye ? Va-t-il confirmer son renouveau et mieux envisager l'avenir ? Tidiane Faye va-t-il se rectifier de son dernier revers face à Zoss ? Ces questions, ainsi que d'autres, ont trouvé leurs réponses hier au stadium Iba Mar Diop. Boy Sèye a remis la même forme que contre Siteu, tandis que Tidiane Faye avait visiblement diminué de volume, donnant l'impression de vouloir gagner en rapidité et en vivacité.

 

Pourtant au début du combat, c'est bien Boy Sèye qui marche sur lui et dirige les débats. Par moment, Tidiane Faye a tenté de mener l'opposition, allant même jusqu'à se mettre dans une position inconfortable. Le combat reprend dit l'arbitre, et Boy Sèye continue sa stratégie. Pour le stopper, Tidiane tente de donner quelques coups sans grande incidence, l'objectif étant d'avoir le contact. Un accrochage qui arrive au bout de 8 minutes de combat.

 

Pendant que Boy Sèye essaie de le diminuer par de petits crochets, Tidiane tente de se saisir de lui pour manœuvrer. Mais, croyant avoir la bonne prise, il tente une action technique assez compliquée qu'il ne réussit point. Il manque sa leçon du jour et tombe sous Boy Sèye qui jubile.

 

Le Phénomène vient de prouver que sa victoire sur Siteu n'était pas du tout du hasard. En plus de réussir un doublé retentissant dans l'écurie si chère à Max Mbargane, il obtient une victoire très importante qui va inévitablement le propulser au-devant de la scène. Tidiane Faye, lui, devra méditer sa deuxième défaite lourde de conséquences qui va considérablement le rétrograder. Le prof, hier, c'était Boy Sèye.

 

Dépêche (El Hadji Malick SARR)

Lundi 10 Février 2014 - 13:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter