Tir de missile nord-coréen: Clinton qualifie le projet de "provocation"



RIA Novosti. La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, en visite au Mexique, a qualifié mercredi les plans de lancement d'un missile par la Corée du Nord de "provocation" qui aura des "suites".

"L'intention annoncée par Pyongyang de lancer un missile constitue une provocation sur laquelle noue ne fermerons pas les yeux et qui aura des suites", a-t-elle déclaré, ajoutant qu'elle soulèverait la question à l'ONU si le tir avait lieu.

"Nous avons clairement fait savoir aux responsables nord-coréens qu'ils devaient strictement respecter les décision des négociation à Six sur le problème nucléaire de la péninsule de Corée, qui à nos yeux doivent être rétablies aux plus vite", a-t-elle ajouté.

Les États-Unis et le Japon prennent actuellement des mesures de sécurité en prévision du tir que la Corée du Nord compte effectuer entre le 4 et le 8 avril.

La Corée du Nord a informé les organisations internationales de son intention de placer en orbite le satellite de télécommunications Kwangmyongsong-2 et a indiqué les secteurs potentiellement dangereux pour la navigation aérienne et maritime. Le premier étage du lanceur peut notamment tomber à 130 km des côtes japonaises, dans la mer du Japon, et le deuxième étage doit survoler le territoire nippon avant de tomber dans l'océan Pacifique, selon les experts nord-coréens.

L'Occident et le Japon estiment qu'il s'agit d'un essai de missile intercontinental capable de franchir une distance de 8.500 à 10.000 km et d'atteindre l'Alaska, voire des régions situées en profondeur à l'intérieur du territoire américain. La conception de missiles par la Corée du Nord suscite la préoccupation des pays voisins compte tenu de l'essai nucléaire effectué par Pyongyang en 2006.

Source : Rian

Rian ( Russie )

Jeudi 26 Mars 2009 - 08:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter