Tirage au sort Coupe du monde Brésil 2014: les groupes connus



Tirage au sort Coupe du monde Brésil 2014: les groupes connus

Les Bleus auraient pu être plus malheureux

D'accord, on ne sait qu'après la compétition si un tirage était bon ou mauvais. Mais objectivement, l'équipe de France aurait pu tomber plus mal. Placée dans le groupe E, elle a hérité de la Suisse comme tête de série, plus l'Equateur et le Honduras. Les Bleus n'ont jamais affronté ces deux dernières équipes en phase finale de Coupe du monde mais ils avaient croisé la route des Suisses en 2006 en Allemagne. Les deux équipes avaient fait match nul. Dans les prévisions d'avant-tirage, un tel scénario, avec ces trois adversaires, était considéré comme l'hypothèse la plus favorable. S'ils parviennent à se qualifier, les Français affronteraient en huitièmes de finale une équipe issue du groupe F (Argentine, Bosnie, Iran, Nigéria).


 


Tirage au sort Coupe du monde Brésil 2014: les groupes connus

Un groupe corsé et la Croatie en ouverture pour le Brésil

Le quintuple champion du monde brésilien ouvrira le bal le 12 juin face à la Croatie à Sao Paulo. Une affiche plutôt séduisante et inédite. Le pays organisateur n'a pas franchement été gâté pour ce premier tour. Outre la Croatie, la Seleçao devra en effet se coltiner le Mexique et le Cameroun. Un groupe très homogène et globalement très relevé avec, face à l'un des grands favoris du tournoi trois équipes d'un niveau approchant. Un bon souvenir tout de même pour le Brésil : la dernière fois qu'il a joué le Cameroun au premier tour, il a été champion du monde (1994).


Tirage au sort Coupe du monde Brésil 2014: les groupes connus

Le groupe de la mort ? L'Allemagne et le Portugal rient jaune

S'il fallait choisir un groupe parmi les huit pour désigner un groupe de la mort, ce serait sans doute le G. Jugez plutôt: l'Allemagne, pas franchement protégée par son statut de tête de série, a hérité du Portugal de Cristiano Ronaldo, du Ghana, probablement le principal atout du football africain sur le papier, et des Etats-Unis. Pour la Mannschaft, il faudra être d'entrée compétitif. Sinon, ça pourrait faire très mal. D'autant que le premier match de ce groupe effrayant opposera l'Allemagne au Portugal. Une chose est sûre, les deux formations qui parviendront à s'extraire de ce groupe seront dans le tempo ! Et du côté du groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud), on n'est sans doute pas ravis à l'idée de croiser les survivants de ce groupe en huitièmes.


Tirage au sort Coupe du monde Brésil 2014: les groupes connus

Un groupe à trois champions du monde

Il en fallait un, ce fut l'Italie. La Squadra a été tirée au sort pour être basculée du chapeau 4 au chapeau 2. Du coup, elle était assurée de figurer dans le seul groupe avec deux Européens non-têtes de série. Les Italiens figurent dans le groupe D, le seul à compter trois anciens champions du monde puisque l'équipe de Cesare Prandelli  affrontera également l'Angleterre et l'Uruguay. Bref, un mini groupe de la mort… Dans l'affaire, le Costa Rica, quatrième larron de cette poule, a vraiment tiré le gros lot. Mais une grosse pointure du football international, au minimum, va rester sur le carreau.
 

Espagne - Pays-Bas, comme on se retrouve

C'est un des évènements de ce tirage. Pour la première fois dans l'histoire de la Coupe du monde, les deux finalistes de la précédente édition vont se retrouver dès le premier tour. L'Espagne et les Pays-Bas avaient disputé l'ultime rencontre du Mondial 2010, titre en jeu. Ils débuteront donc l'édition 2014 comme ils avaient fini la précédente : en s'affrontant. Le tenant du titre ibérique devra croiser le fer avec son dauphin batave dès son premier match. Ce sera à Bahia et les superstitieux devront rester couchés: nous serons le vendredi 13 juin. Dur en tout cas pour le Chili, condamné une fois encore à jouer l'Espagne au premier tour (comme en 2010) et l'Australie, qui aura besoin de multiplier les miracles pour s'en sortir. Au passage, le deuxième de ce groupe sera opposé au premier du groupe A. Ce qui nous offre la perspective, par exemple, d'un Brésil-Pays-Bas ou d'un Brésil-Espagne dès les huitièmes. Nous avons six mois pour en rêver. De ça et du reste.



Eurosport

Vendredi 6 Décembre 2013 - 20:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter