Togo: les magistrats en grève jusqu'à la signature d'un décret améliorant leur statut

On les attendait hier, lundi 15 juillet, à la tête des commissions électorales locales indépendantes pour les derniers réglages avant les élections législatives du 25 juillet. Mais les magistrats de l’intérieur du pays ont brillé par leur absence. En effet, hier à Lomé et dans toutes les juridictions du Togo, les juges étaient en grève.



Les magistrats du tribunal de Lomé (photo) se sont mis en grève, hier, lundi 15 juillet 2013.
Les magistrats du tribunal de Lomé (photo) se sont mis en grève, hier, lundi 15 juillet 2013.
Au tribunal de Lomé, il n’y a eu ni audition ni déferrement de prévenus. Même les prévenus arrivés au terme de leur garde à vue ont été raccompagnés dans les unités de police. En effet, tous les magistrats de l’intérieur ou presque étaient descendus à Lomé pour une seule cause : amener les autorités à signer le décret d’application portant sur leur statut.
Ce nouveau statut vise à améliorer leur condition en créant une nouvelle indemnité dite « indemnité de judicature ». Les magistrats attendaient ce statut depuis le mois de février. Pour rappel, un magistrat du siège à la cour suprême part à la retraite au Togo avec moins de 500 000 francs CFA soit 763 euros. Ce lundi, ils n’ont pas plié, après une assemblée générale très houleuse dans la matinée.
Sans jamais l’avouer vraiment, ils réclament aussi l’indépendance et l’efficacité de leur pouvoir après les nombreuses affaires qui ont ébranlé la magistrature et l’opinion togolaise ces derniers mois.
Après de nombreuses discussions avec le gouvernement hier après-midi, ils ne sont sortis qu’avec des promesses. Alors tous ont décidé un débrayage jusqu’à ce que le nouveau statut soit adopté et signé.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Mardi 16 Juillet 2013 - 12:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter