Touba: Attendu de pied ferme par le khalife général des mourides sur le redécoupage, Macky Sall recule

Le risque de détérioration des relations entre Touba et le président de la République levé. Attendu de pied ferme par le khalife général des mourides sur la question du redécoupage annoncée à Touba dans le cadre de l’acte III de la décentralisation, le successeur de Wade n’a pas tardé à rassurer. Dès son retour de Bruxelles ce jeudi, Macky Sall s’est entretenu avec le porte-parole de Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké en lui assurant que la « commune spéciale est retenue » et que « rien ne sera amputé de Touba ».




Le point délicat est soulevé ce jeudi. Le vent de contestation sur l’acte III de la décentralisation atteint Touba où les autorités religieuses grognent, en tête le khalife général des mourides, serigne Cheikh Sidy Mokhtar qui attend le président Sall sur l’amputation de la ville sainte en plusieurs localités. A savoir Missira, Touba Fall et Dalla Ngabou qui seraient amputées de Touba. Ce qui aurait suscité la colère des autorités religieuses, le khalife général des mourides en tête. En effet, ce dernier mis « au courant de tout », « attendait de Macky Sall qu’il revienne sur cette décision et en se prononçant là-dessus dès son retour de voyage », tonnait un proche entourage du guide des mourides dans les colonnes du journal le « populaire ».


Eh bien, dès son retour de Bruxelles peu avant la fête de l’indépendance d’hier 4 avril, le président Sall s’est entretenu selon la source avec le porte-parole du khalife. Et ce, pour lui faire cette assurance : il a retenu de faire de la ville sainte une commune spéciale dont les conseillers seront choisis et investis par le khalife, lui-même comme il est de coutume. Et s’agissant du projet de redécoupage de Touba dans le cadre de l’acte III de la décentralisation, Macky Sall de renouveler au khalife son engagement à ne pas retoucher la configuration administrative de la ville sainte. « Mon pouvoir passe, celui de Touba est éternel », aurait assuré au bout du fil le chef de l’Etat à Serigne Basse Abdou Khadre. 



Samedi 5 Avril 2014 - 13:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter