Touba : Célébration de la "laylatoul khadr", le brûlot du Colonel Aziz Ndao s'invite

Les révélations fracassantes du colonel Abdou Aziz Ndao ne secouent pas seulement les rangs de la gendarmerie national. Dans les familles religieuses de Touba, les commentaires sur le brûlot de l’officier supérieur de la gendarmerie vont bon train.



La famille de Serigne Modou Faty Khary Mbacké se distingue plus dans le débat. Mettant au profit la célébration de la nuit du « Laylatoul Khary », une conférence a été animeé sur le thème : « Sens des responsabilités Serigne Abdou Samat Mbacké". Regrettant fortement les scandales qui secouent la police et la gendarmerie ces derniers mois, le conférencier est d’avis que pour l’affaire du colonel Aziz Ndao, le Procureur ne doit pas perdre du temps pour s’autosaisir. « L’indépendance de la justice Sénégalaise doit être démontrée », soutient-il. L’ambassadeur itinérant estime que les accusations sont gravissimes, et que dans un pays de démocratique comme le Sénégal, le droit doit être dit dans cette affaire. Serigne Adou Samat Mbacké a par ailleurs fustigé les derniers événements malheureux qui se sont produit à Touba, avec l’incendie des biens de Moustapha Cissé LO. Chaque citoyen a l’obligation de mesurer ses responsabilités par rapport à un problème précis.


La déroute du parti présidentiel dans l’agglomération Touba-Mbacké lors des récentes locales a été aussi un sujet évoqué par le marabout. Cette débâcle devrait être une occasion, selon lui, pour réfléchir sur la nature des rapports entre Touba et le Palais, nous dit « L’observateur ».  


Samedi 19 Juillet 2014 - 13:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter