Tour de France: pour la première fois, le Maillot à pois est africain

Daniel Teklehaimanot, l’un des premiers coureurs Africains noirs à participer au Tour de France, a animé une 6e étape remportée par le Tchèque Zdenek Stybar, ce 9 juillet 2015. L’Erythréen, qui s’est échappé en début de parcours, a récupéré le maillot de meilleur grimpeur de la Grande Boucle.



Les amateurs du Tour de France vont devoir apprendre à prononcer son nom. Daniel Teklehaimanot a montré qu’il était plus qu’une simple curiosité, un brin exotique, sur cette Grande Boucle 2015. L’Erythréen, l’un des deux premiers coureurs africains noirs  avec Merahwi Kudus à disputer le Tour, s’est distingué lors de la 6e étape, ce 9 juillet 2015. 

Une nouvelle fois dans l'histoire

Le coureur de l’équipe sud-africaine MTN-Qhubeka s’est échappé dès les premiers kilomètres entre Abbeville et Le Havre, aux côtés de Perrig Quemeneur (Europcar) et de Kenneth Van Bilsen (Cofidis). Le multiple champion d’Afrique a résisté avec ses deux comparses, avant d’être rattrapé dans le final.

 

Mais Daniel Teklehaimanot a profité de l’échappée pour grappiller trois points au classement du meilleur grimpeur du Tour de France et passer devant l'Espagnol Joaquim Rodriguez, vainqueur à Huy.  Résultat : il attaquera la 7e étape, entre Livarot et Fougères (190,5 kilomètres), avec le maillot à pois sur le dos comme lors du dernier Critérium du Dauphiné. Le coureur érythréen de 26 ans serait-il déjà lancé sur les traces des géants de la montagne ?

« C’est une joie immense pour moi et un rêve qui se réalise. C’était tellement beau d’être sur le podiumprotocolaire du Tour, raconte Teklehaimanot le visage rayonnant. Je rentre encore une fois dans l’histoire du cyclisme. Il a fallu se battre toute la journée. Tout le monde va être heureux en Erythrée ». Pour l’équipe sud-africaine MTN-Qhubeka, invitée sur le Tour, c’est aussi une sacrée histoire. « Je vais essayer de le garder un peu », annonce timidement Teklehaimanot.

Porté par la foule


« On avait coché cette étape. C’était dans nos plans. On s’était dit qu’il pouvait prendre le Maillot à pois aujourd’hui », explique Jens Zemke, son directeur sportif. « Pour nous, c’est un moment très spécial et on va boire un verre de vin sud-africain ce soir ». Son compatriote Merahwi Kudus est fier de voir Teklehaimanot briller sur les routes de la Grande Boucle.

Joint par téléphone à l’issue de l’étape, son mentor, Michel Thèze, qui l'a découvert et fait progresser au Centre mondial du cyclisme à Aigle, est comblé. « Il a bien mérité ce qui lui arrive. Je suis heureux de la voir sur le podium du Tour de France. C’est une grande nouvelle pour le cyclisme africain ». Daniel Teklehaimanot a très certainement été porté par cette foule incroyable massée tout le long des 191,5 kilomètres entre Abbeville et Le Havre. S’il n’a pas eu l’occasion de profiter des paysages de la Manche, il devrait tout de même se souvenir toute sa vie de cette journée si particulière.

Zdenek Stybar (Etixx-Quickstep) s'est offert l'étape. Son coéquipier et Maillot jaune Tony Martin a chuté dans le dernier kilomètre. Touché sur le flanc gauche, l'Allemand a peiné à franchir la ligne d'arrivée. Il a été évacué à l'hôpital après la cérémonie protocolaire.  Le Tour de France fait des heureux et des malheureux.


Rfi.fr

Vendredi 10 Juillet 2015 - 09:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter