Tourisme: l'Ethiopie un exemple à suivre



Tourisme: l'Ethiopie un exemple à suivre
Loin des clichés de « famine » et autres maux qu’on a toujours coller à l’image du pays, l’Ethiopie a su mettre en avant ses atouts naturels et se hisser au rang de meilleure destination touristique au monde. Il s’agit là d’une consécration qui devrait servir d’exemple sur le continent. Avec un taux de croissance à 10,8% par an entre 2003 et 2013, l’Ethiopie est en plein  décollage économique. Sa capitale Addis Abeba a été récemment décrite par le FMI comme «le Dubaï de l’Afrique». Un constat qui contraste avec l’image qu’on a toujours collé au pays depuis la vague de famille qui a frappé dans les années 80’s.


Le pays s’est donné bonne allure depuis et le tourisme en est pour beaucoup. En effet, le pays qu’on surnomme les « mille collines » a été désigné en début juillet par le Conseil européen et du commerce, meilleure destination touristique au monde.

 
Ces dernières années les autorités du pays se sont donnés pour mission de gagner le pari de l’attraction touristique. Un accent particulier a été mis en avant sur l’héritage culturel, mais aussi sur des partenariats stratégiques avec des acteurs du tourisme comme jovago.com. Le pays a ainsi été choisi pour «l’excellente conservation de l’état de ses monuments». Entre 2010 et 2014, le taux de visite dans le pays a pratiquement augmenté de plus de 40%. Pour le gouvernement éthiopien, l’industrie du tourisme est un moyen sur d’accélérer le développement du pays et lutter contre la pauvreté.
 

La consécration de l’Ethiopie devrait par ailleurs inspirer les autres pays africains qui aspirent à faire du tourisme un levier économique. A l’échelle du continent de nombreux pays comme le Sénégal, le Niger, la Côte d’ivoire ou encore le Cap-Vert, pour ne citer que ceux-là, possèdent un potentiel énorme pour devenir des « dragons «  du tourisme. Bien évidemment la mise en place de véritable politique de développement du secteur reste la clé du succès, mais avec les fruits portés par les efforts éthiopiens on comprend bien que rien n’est impossible.  
 
Ismael Cabral Kambell


Vendredi 31 Juillet 2015 - 12:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter