Tourisme : le PM Mahammad Boun Abdallah Dionne annonce la création de 1 000 emplois avec l’arrivé de "Saraba"

Le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne a annoncé, vendredi, à Dakar, la construction d’un «nouveau Club Med» au Sénégal. Un club qui va s’appeler "Saraba", un investissement qui devrait, générer prés de 1000 emplois avec l’appui de la coopération française. Le PM a fait cette déclaration en présence de son homologue français qui séjourne à Dakar depuis hier. Une visite qui entre dans le cadre de la coopération qui lie les deux pays.



Tourisme : le PM Mahammad Boun Abdallah Dionne annonce la création de 1 000 emplois avec l’arrivé de "Saraba"
Ces 1000 emplois seront créés dans le secteur du tourisme, de l’agrobusiness avec la construction d’un nouveau club med qui va porter le nom de «Saraba»
 
S’exprimait en présence de son homologue français Manuel Valls, au sortir du deuxième séminaire intergouvernemental franco-sénégalais, M. Dionne a plaidé pour « davantage d’emplois » et de « cohésion sociale » surtout dans le secteur du tourisme.
 
Selon Mahammad Dionne «Ces emplois, nous allons les chercher dans les secteurs à haut potentiel d’emplois que sont l’agrobusiness, le tourisme avec l’implication et l’ouverture d’un deuxième Club Med qui va s’appeler Saraba. C’est 1000 emplois qui vont arriver dans le secteur du tourisme » avec cet investissement, a-t-il soutenu.
 
C’est dans cet optique que, l’Académie Accor est attendue au Sénégal « pour professionnaliser davantage » les jeunes Sénégalais opérant dans le secteur du tourisme, a déclaré le chef du gouvernement sénégalais.
« C’est dire que la coopération économique et financière entre la France et le Sénégal, au-delà de la coopération sur les questions de paix et de sécurité, se porte de manière exemplaire », a relevé M. Dionne.

Face à la presse avec son homologue français, Mahammad Dionne a prédit une augmentation du taux de croissance de l’économie sénégalaise, actuellement de 6,5 %, grâce aux investissements attendus du secteur privé national, en partenariat avec le secteur privé international, le secteur privé français en particulier.
 
Mahammad Boun Abdallah Dionne a invité « les majors français à venir investir dans la mise en exploitation des gisements de gaz et du pétrole découverts au Sénégal depuis quelques mois », a-t-il ajouté.
 
 

Khadim FALL

Vendredi 23 Septembre 2016 - 17:51




1.Posté par Coeur Sénégal le 26/09/2016 18:16
Il ne faut pas continuer de vendre le pays aux multinationales. Il faut faire la promotion du local, les pme-pmi. Arrêtons de vendre ce pays, nos enfants seront malheureux parce-que nous avons rien fait pour inventer un modèle de développement senegalo-sénégalais.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter