Tourisme: organisations patronales, agents de LSS et hôtelliers déclarent la guerre à Oumar Gueye

En plus du secteur touristique, il y a bruit à l'aéroport Léopold Sédar Senghor (LSS). Le comité pour le transfert des activités de l'aéroport LSS vers l’Aéroport International de Blaise Diagne (AIBD) n’est pas du gout du syndicat des cadres de l’aviation civil du Sénégal. En conférence de presse, hier, ils ont lancé des vertes et pas mûres contre le ministre du Tourisme, Oumar Gueye, qui selon eux, ne connait pas les procédures de l’aviation civile. Aussi, ils n’excluent pas de déposer un préavis de grève, si ce dernier ne recule pas.



En effet, indique Cheikh Sadibou Mbaye, Secrétaire général du Syndicat des cadres l’aviation civile du Sénégal et porte-parole de l’intersyndical de l’ensemble des travailleurs, « nous sommes contre la mise en place d’un comité pour le transfert de l’Aéroport Blaise Diagne, parce que le comité se porte en faux par rapport aux décrets du 23 avril 2012 signés par le président Macky Sall". D’après lui, « le transfert est voué a l’échec dans la mesure où nous qui sommes techniciens, ne sommes pas associés. Alors, on propose la dissolution immédiate et sans condition de ce comité. S’il ne revient pas à de meilleurs sentiments, nous déposerons un préavis de grève pour bloquer l’aéroport».

La Fédération des Organisations Patronales de l’Industrie hôtelière et Tourisme du Sénégal (FOPITS) qui n'est pas en reste, rentre aussi dans la bataille.  « Nous menons un combat pour la survie de notre secteur mais d’emblée nous précisions que nous n’avons pas affaire au président de la république qui a donné des directives qui sans doute dépassent notre tutelle », explique leur président, Racine SY qui est d'avis que les professionnels du tourisme ne sont  aucunement considérés dans les différentes prises de décisions. A part lui, regrette-t-il, aucun autre acteur n’est au courant, alors qu'on ne peut pas parler du secteur sans tous ses acteurs de secteur ». 
  
Selon le président de la FOPITS, le fonds du tourisme ne sert qu'"à financer des concerts à l’extérieur, acheter du matériel de bureau et des véhicules de service et beaucoup de choses autre que la vente de la destination Sénégal ». Poursuivant son réquisitoire, Racine Sy de dire « le tourisme bat de l’aile et le ministre y est impliqué en grande partie ». Mamadou Diouf, secrétaire général du syndicat des travailleurs de l’hôtellerie, affilié à la Confédération des Travailleurs du Sénégal, annonce la poursuite du combat. « Nous prendrons nos dispositions et irons jusqu’au bout.

Khadidiatou Penda Guindo (stagiaire)

Vendredi 21 Février 2014 - 11:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter