Tourisme sénégalais : la menace terroriste nuit à ce secteur selon le Dg de la Sapco.

En prélude de la semaine locale du tourisme qui sera organisée du 23 au 29 mai à Saly, le Directeur général de la Société d’aménagement et de la promotion des côtes et des zones touristique (Sapco), Bocar Ly a fait face à la presse hier. Il s’est saisi de cette occasion pour faire l’état des lieux de ce secteur qui, selon lui, a été durement éprouvé par les rumeurs d’insécurité au Sénégal et dans la sous-région.



La destination Sénégal n’est plus courue. C’est le constat de Bocar Ly, le directeur général de la Sapco qui pense que cet état est dû au manque de promotion visant à vendre le tourisme dans notre pays : «Le Sénégal souffre de l’image qu’on lui donne. Notre pays a négligé un aspect important qui est la promotion. Pendant que le Maroc investissait dans la promotion, nous avions jugé que ce n’était pas nécessaire et voilà les résultats », s’est-il désolé.

Mais malgré cela les chiffre d’affaires n’ont pas baissés et pour cause : «Les chiffres d’affaire restent stables malgré la baisse de fréquentation. Le tourisme apporte à l’économie 300 milliards de recettes par an. Le taux d’occupation a baissé de 60% au lieu des 80% que nous avions en 2007 », révèle-t-il. Et d’ajouter : «Aujourd’hui, nous gagnons beaucoup sur les pays limitrophes et le tourisme de la diaspora. Ce que nous avions escompté en recettes, nous ne l’avons pas mais nous n’avons pas perdu».
L’état dans lequel se trouve ce secteur n’est pas simplement dû à l’absence de promotion, affirme-t-il.

Car, durant ces trois dernières années, il y eu : «d’abord la crise économique en Europe, les tensions préélectorales, le virus Ebola et maintenant le terrorisme. Nous ne sommes pas touchés par le terrorisme, mais ce qui s’est passé au Mali, au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire a fait fuir les touristes. La question du terrorisme impacte négativement sur le tourisme. Nous espérons que d’ici quelques temps, si nous ne parlons plus de terrorisme, cela va s’améliorer».

Revenant sur la semaine du tourisme local qui doit être organisée à Saly, M. Ly informe que « tous les ethnies du Sénégal sont invitées pour le spectacle folklorique. La semaine  du tourisme local à Saly appelée «Sen Saly» est également une réponse aux discours souvent erronés que l’on entend, hélas, de la part de personnes mal informées. Sous cet angle, l’appui de la presse nationale est sollicité pour permettre aux Sénégalais de mieux connaitre leur station qui est la première station balnéaire dans la sous-région. 100 milliards ont été investis à Saly pour créer l’une des stations les plus importantes de la sous-région».

Et Bocar  Ly de conclure sur l’objectif de ces manifestations: «Le but est de promouvoir le tourisme local et d’inciter les Sénégalais à venir découvrir ou redécouvrir les beautés et les activités présentes dans la station balnéaire de Saly-Portudal».

Ousmane Demba Kane

Jeudi 12 Mai 2016 - 11:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter