«Tous Les grands conflits en Afrique sont liés à l’accaparement des terres : Mignane Diouf.

L’atelier de restitution du forum social mondial 2015 qui s’est tenu à Dakar a permis à ses organisateurs de faire des recommandations pour apaiser le climat conflictuel qui perdure dans certaines parties de l’Afrique. Ces recommandations font suite à leur diagnostic qui lie la plupart de ces conflits à l’accaparement des terres et des richesses par une partie de la population au détriment d’autres.



«Tous Les grands conflits en Afrique sont liés à l’accaparement des terres : Mignane Diouf.
«Le diagnostic que nous avons fait a poussé certains à aboutir à la conclusion que tous les grands conflits aujourd’hui en Afrique sont liés à la question de l’accaparement des terres». Ces propos sont de Mignane Diouf, coordonnateur du forum social Sénégalais, à l’occasion de l’atelier de restitution du forum social mondial 2015. Ces travaux se sont principalement portés sur les migrations clandestines l’accaparement des terres et les conflits.
 
«La question de crise et de stabilisation des conflits, le Mali et la République Centre Africaine, ont été analysées», poursuit le coordonnateur. Et selon lui ce qu’il faudrait à l’Afrique c’est de faire en sorte que certains de ses dirigeants reviennent à une gestion orthodoxe des ressources c’est dans ce sens que le forum a fait certaines recommandations. «Comment changer l’Afrique c’est de faire en sorte que la démocratie soit une réalité, qu’on finisse de tripatouiller des Constitutions africaine et qu’on s’en limite à des régimes qui respectent les textes, les règles de jeu, la démocratie et qui admettent l’alternance ; que cela soit accompagnée d’une transparence dans la gestion des ressources naturelles et financières et des ressources publiques. Il faut aussi que nous produisons ce que nous mangeons pour pouvoir être souverainement indépendants de par notre production agricole».

Mignane Diouf a aussi déclaré que 36 organisations Sénégalaises ont participé au forum social mondial de 2015 à Tunis. Ce qui constitue « bilan positif».

Ousmane Demba Kane

Dimanche 17 Mai 2015 - 10:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter