Trafic d’êtres humains : Hassan Seck, la face visible d'une vraie mafia

Hassan Seck, un passeur sénégalais de 22 ans, est arrêté en Italie, la semaine dernière pour trafic d’êtres humains. Il n’est que la face visible d’une vraie mafia dont la principale activité repose sur le trafic d’êtres humains. La police italienne en collaboration avec Interpol traque ce réseau qui compte en son sein plusieurs ressortissants sénégalais.



Trafic d’êtres humains : Hassan Seck, la face visible d'une vraie mafia
Hassan Seck est l’arbre qui cache la forêt de l’horreur.  Ce sénégalais de 22 ans est un parmi des milliers de sénégalais qui concourent au trafic d’êtres humains en Italie.

Les premiers éléments de l’enquête ouverte par la police italienne confirment la puissance financière de ce réseau. Pour convoyer les migrants, ses membres avaient affrété le « Siem Pilot, un navire battant pavillon norvégien qui a été immobilisé à Palerme après le sauvetage des migrants abandonnés à leur sort dans les eaux de la Méditerranée.

1038 migrants dont 12 femmes enceintes et plus de 200 enfants se trouvaient dans le navire intercepté par les gardes côtiers au large de la Libye alors qu’Hassan Seck avait réussi à prendre la fuite à bord d’un canot de sauvetage, sert "Libération".

Il a été interpellé après plusieurs témoignages de migrants qui ont versé entre 80 000 et 1400 euros pour embarquer à bord du navire.

Aminata Diouf

Lundi 11 Juillet 2016 - 11:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter