Trafic de drogue dans la Police : des réquisitions téléphoniques pour dénicher le « cerveau » au sein de la Police ?



Trafic de drogue dans la Police : des réquisitions téléphoniques pour dénicher le « cerveau » au sein de la Police ?
Désormais, on peut être tenté de croire que l'ex commissaire Cheikhna Kéita avait raison sur le scandale de trafic de drogue au sein de l'Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (ocrtis). En effet un des agents du service, Ibrahima Dieng a été arrêté en possession de drogue.

Le ministre de l'Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo, a qualifié l'affaire de « malheureux » cas, tout en assurant que toutes les conséquences seront tirées. L'agent de l'Ocrtis est en garde à vue à la section de recherche de la Gendarmerie.

Les enquêteurs en charge de l'affaire tentent de réunir les pièces du puzzle avant de déférer le mis en cause dans cette affaire qui écorne d'avantage l'image de la police. Sur ce même piste les enquêteurs continuent de traquer le narcotrafiquant Nigérian qui devait recycler la drogue sur le marché nationale et internationale.

Pour faire toute la lumière sur cette affaire, la section de recherche de la gendarmerie compte utiliser tous les recours possibles. D'ailleurs, dans le but de dénicher d'éventuelles complices, ils ont envoyé des réquisitions auprès des opérateurs téléphoniques. Cela permettre de remonter l'échelle des complicités et anéantir le réseau dont le cerveau serait un agent assermenté qui officie au centre névralgique de la lutte contre la drogue.
 


Mercredi 14 Mai 2014 - 09:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter