Trafic de pièces d'état civil à Louga: la police de l'Air et les renseignements veillent



Trafic de pièces d'état civil à Louga: la police de l'Air et les renseignements veillent
L'affaire des faux extraits de naissance et de certificats de nationalité délivrés à des ressortissants Syrien, Jordanien et Marocain ne va pas s'en arrêter là. "Enquête" signale que le ministère de l'Intérieur a instruit ses services de rechercher et d'arrêter les trois étrangers (Marocain, Jordanien et Syrien) qui voulait s'octroyer la nationalité sénégalaise de façon frauduleuse. La Direction de la Police de l'Air et des Frontières (DPAF) ainsi que la Direction de la Surveillance du territoire ont été saisies du dossier pour que ces personnes ne puissent pas franchir les frontières. La police a besoin de savoir qui ils sont vraiment et quelles sont leurs motivations.

Des extraits de naissance ont été délivrés à un homme se présentant sous le nom de Louaye Abdoul Satar, document mentionnant qu'il est né le 1er mai 1986 à Damas (Syrie). Même mécanisme avec un ressortissant Marocain qui s'est fait octroyer un extrait sous le nom de Kzoiaki Boissy. C'est au niveau de la Direction de l'Administration du Fichier (DAF) au ministère de l'Intérieur que le subterfuge a été découvert. 


Jeudi 3 Décembre 2015 - 10:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter