Trafic de pièces d’état civil : l’Officier Alassane Seck aux arrêts

La Division des Investigations Criminelles (DIC) a cueilli et confondu l’officier Alassane Seck dans le cadre de l’enquête sur le trafic d’actes d’état civil.



xL’Officier Alassane Seck est aux arrêts depuis quelques jours. Pris à la suite du déferment des nommés Mambaye Diop, Mamadou Ndiaye, Malick Sarr, Marcel Diallo, Alassane Seck a été arrêté pour la délivrance du faux certificat de décès. Dans un premier temps, il a tenté de nier les faits.

Mais cuisiné avec des preuves à l’appui et confronté aux déclarations des autres membres du réseau, il a fini par dire la vérité. Il a confirmé connaitre Mamadou Ndiaye, le chef du réseau, avec qui il a confectionné de faux documents, des pièces d’identités et des casiers judiciaires.


Les vérifications effectuées par la police scientifique, ont montré que Seck est un coutumier des faits. Libération rappelle qu’il a été condamné en 2006 pour faux et usage de faux en écriture publique. Il légalise de faux diplôme de Baccalauréat.                                                                     


Mardi 14 Juillet 2015 - 10:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter