Trafic de visas : la Dic démantèle 3 réseaux et arrête une femme de diplomate.

La Division des investigations criminelles (Dic) a démantelé 3 réseaux de trafics de visas pour la France, l’Italie, le Brésil, la Hollande, entre autres. L’un de ces réseaux était dirigé par une épouse d’un diplomate sénégalais.



Trafic de visas : la Dic démantèle 3 réseaux et arrête une femme de diplomate.
C’est d’abord un Gambien, M. O Diarra, qui a été arrêté à l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar. Cette arrestation fait suite à un coup de fil reçu par les limiers signalant l’individu comme faisant partie d’un réseau de trac de visas. Vérifications faites, les enquêteurs ont trouvé par devers lui, deux permis de séjour en Espagne, un visa du Brésil, un de Hollande, deux passeports sierra-léonais.

Interrogé sur ces documents sur lesquels étaient inscrits des noms sénégalais à l’exception d’un seul, M. Diarra accuse un certain Abdou Diouf, qui les lui aurait remis sur instruction d’un dénommé Sène. Selon lui, les documents étaient fabriqués au Nigéria, et transitent par le Sénégal, avant d’atterrir en Gambie.

La seconde affaire, nous informe le journal «l’As», découle d’une plainte déposée par un certain 0 Kaba auprès de la Dic, contre M Camara et G Dieng pour escroquerie au visa portant sur 4500 dollars. La dernière nommée, qui se trouve être l’épouse d’un diplomate sénégalais, semble être le cerveau de ce réseau. Car, après des perquisitions menées chez elle, des passeports sénégalais au nom de ses enfants et d’autres ont été découverts.

Les limiers ne s’en sont pas arrêtés là. En effet, ils ont aussi mis fin aux agissements de deux courtiers qui s’adonnaient au trafic de faux visas Schengen. Et c’est la plainte déposée par l’ambassade d’Italie au Sénégal qui a mis la puce à l’oreille des enquêteurs de la Dic.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 10 Juin 2016 - 09:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter