Traite des personnes : la Dic arrête 3 personnes dont un agent municipal

La Division des investigations criminelles a démantelé un réseau de convoyeurs de personnes en direction de l’Arabie Saoudite. En effet, profitant de la situation précaire et à la désolation de femmes surtout sans qualifications, deux dames et un agent municipal des Hlm se livraient à ce trafic fructueux, nonobstant les risques qu’ils font courir à ces innocentes personnes.



Traite des personnes : la Dic arrête 3 personnes dont un agent municipal
L’Arabie Saoudite continue d’attirer les domestiques à la recherche de quoi subvenir à leurs besoins et celui de leur famille. Et comme l’on pouvait s’y attendre, les «opportunistes» ne sont jamais loin pour profiter au maximum de la situation.
 
C’est à cet effet que, la Division des investigations criminelles (Dic) qui entend mettre de l’ordre, s’est invitée à la dense, démantelant un réseau qui s’adonnait à cette activité et arrêtant 3 personnes (deux dames et un agent municipal des Hlm).
 
Tout est parti, raconte «L’As » d’une plainte déposée à la Dic par L.A Shouaï, qui, de retour de l’Arabie Saoudite, est allé voir les flics pour rendre compte du calvaire qu’elle a vécu au royaume saoudien.
 
Ladite plainte a été déposée contre la convoyeuse N. C Guèye, agent municipal à la mairie des Hlm, et A Diouf alias Kamou, son ex-époux domicilié à Pikine, et M. Fall.
 
La dame, qui affirme avoir été motivée par la promesse d’un salaire de 200 000 FCFA/mois avait fini par succomber à la tentation, malgré les réticences des premiers instants. Mais à l’arrivée, il s’est trouvé que le travail en question devait être le nettoiement d’un R+2 avec 4 salons et de nombreuses chambres. Et en plus de cela, elle devait s’occuper du bébé de 6 mois de son employeuse, pour un salaire de 150 000 FCFA.
 
Dans la transaction, son ex époux avait reçu 40 000 FCFA, l’employée de la mairie des Hlm, 50. 000 FCFA, et la M. Fall, la troisième personne, 80. 000 FCFA ; 

Ousmane Demba Kane

Mercredi 21 Décembre 2016 - 08:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter