Transfert: Le Fener accueille Moussa Sow

Cette fois, c'est bouclé. Vendredi matin, Moussa Sow a paraphé son nouveau contrat avec le Fenerbahçe Istanbul et quitte donc le Losc Lille Métropole, après avoir seulement porté une saison et demi durant la tunique des Dogues, avec un titre de champion de France à la clef malgré tout. Passée la déception de l'élimination prématurée du Sénégal à la CAN 2010, le meilleur buteur de l'exercice précédent en Ligue 1 va pouvoir s'atteler à son nouveau défi.



Mercredi soir, il est entré en jeu à la 64e minute de la partie pour le Sénégal et est parvenu à inscrire le but égalisateur de son équipe, contre la Guinée équatoriale, avant de subir malgré tout une défaite (2-1) synonyme d'élimination dans le groupe Ade la Coupe d'Afrique des nations 2012 pour les Lions de la Teranga.

Une arrivée sous les vivas du public

Dans la foulée, Moussa Sow pris un avion privé pour la Turquie et est arrivée dans la soirée à Istanbul, où il a reçu un accueil digne des plus grands joueurs, acclamé et célébré par les supporters. Car l'international sénégalais ne retournera pas à Lille et s'est engagé avec le Fenerbahçe. Vendredi matin, le principal intéressé était au centre hospitalier Universal Camlica pour se soumettre à la traditionnelle visite médicale préalable à la signature de son contrat, portant jusqu'en juin 2016.

Coût de l'opération pour les Turcs: 13 millions d'euros environ. Une manne bienvenue pour les Dogues, qui ont apparamment préféré laisser filer au plus vite le meilleur buteur en titre du championnat de France, peut-être déçus par le rendement de celui-ci depuis le mois d'août dernier. Crédité de 6 petits buts en championnat et trois en Ligue des champions, Sow était bien loin de son rendement passé et peut-être les Lillois n'avaient-ils plus confiance en l'avenir de leur numéro 8, qui avait d'autre part émis le souhait de partir dès l'été dernier, sans obtenir satisfaction.

"C'est génial d'être ici, a commenté Moussa Sow sur le site officiel de sa nouvelle équipe. C'est si agréable de voir l'accueil des fans, je suis très heureux. Et à l'écouter, c'était un choix réfléchi de signer en Turquie, et non pas une simple opération financière ou un départ forcé. "Beaucoup de clubs s'intéressaient à moi mais c'est au Fenerbahçe que je voulais vraiment venir. Les dirigeants du club ont tout fait pour me convaincre et j'ai très envie de participer à la réussite de l'équipe".

Niang et Dia en conseillers

Et pour l'heure, l'équipe du président, Aziz Yildirim, est plutôt dans une bonne période avec une deuxième place du championnat à la clef, à cinq points derrière le Galatasaray SK. Sow va donc renforcer le contigent de joueurs africains au Fener, où Joseph Yobo (Nigeria), Henri Bienvenu (Cameroun) et son comptriote, Issia Dia (Sénégal) évoluent déjà au côté du Brésilien, Alex, ou de l'international turc, Belozoglu Emre, passé par l'Inter Milan notamment.

"Mamadou Niang (ancienne star du club, ndlr) et Issiar Dia m'ont convaincu de signer. Ils m'ont parlé des rencontres face au Besiktas, qui sont très importantes ici, et j'ai vraiment hâte de débuter. Je porterai le n°7 ou le n°78", a-t-il poursuivi. A 26 ans, voilà donc Moussa Sow lancé dans une nouvelle aventure, bien loin du Losc et de son entraîneur, Rudi Garcia, avec qui le dialogue semblait difficile depuis quelques mois et les velléités de départ affichées par l'attaquant. Toujours est-il que les Nordistes, qui avaient récupérer le buteur sénégalais gratuitement en provenance de Rennes, réussissent là une bien jolie plus-value...
Source: football.fr


Vendredi 27 Janvier 2012 - 16:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter