Transition au Burkina: «Nous aidons mais les propositions appartiennent au Peuple Burkinabé », Macky Sall

Président du groupe de Contact pour la transition au Burkina Faso, le Chef de l’Etat, Macky Sall et sa délagtion sont sur place depuis hier. Mais précise-t-il, la vocation du Groupe de contact de la CEDEAO sur le Burkina Faso n’est pas de faire des propositions aux différentes composantes de la transition. C’est l’apanage du Peuple Burkinabé qui devra faire des propositions. Ils feront dès lors la facilitation.



«Nous, nous n’avons pas de propositions à faire, il appartient encore une fois au peuple burkinabé, à travers ses différentes organisations, de faire les propositions. Nous aidons et nous faisons de la facilitation, mais le choix, les propositions viennent des parties burkinabè’’, a affirmé M. Sall, après avoir rencontré les différents protagonistes du processus de transition.

 
Le président Macky Sall, arrivé en milieu de journée hier mardi, à Ouagadougou, a rencontré le Lieutenant-Colonel Zidal, à l’aéroport de la capitale, avant de se faire remettre les contre-propositions de l’Armée, sur le projet de charte de la transition, adopté dimanche par l'opposition et la société civile et remise au lieutenant Zida, lundi. Le Président Sall et son homogue Togolais, Faure Gnassingé, arrivés peu avant lui, ont rencontré, livre l’APS, les différents protagonistes du processus de transition au Burkina, enclenché quelques jours après la démission de Blaise Compaoré.


Ils leur ont transmis les amendements du projet de charte de la transition, proposés par les militaires qui dirigent le pays depuis que la rue a eu raison du pouvoir de M. Compaoré, coupable d’avoir voulu faire modifier l’article 37 ans de la Constitution afin de briguer un nouveau mandat et se maintenir au pouvoir. L’opposition, la société civile et les organisations religieuses et traditionnelles ont annoncé qu’elles examineront mercredi les contre-propositions de l’armée. Le projet de charte est censé encadrer la transition qui doit aboutir au retour à l'ordre constitutionnel.


Mercredi 12 Novembre 2014 - 11:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter