Traque des biens dits mal acquis : Me El Hadji Diouf arme le parquet spécial contre Moustapha Niasse

Le verdict du procès de Karim dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, attendu ce 23 mars, au suivant dit Me El Hadji Diouf. De ce fait, l’avocat de l’Etat dans le cadre dudit dossier de la traque, arme le procureur spécial de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) contre le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse qui selon la robe noire, a déclaré qu’il est milliardaire.



Traque des biens dits mal acquis : Me El Hadji Diouf arme le parquet spécial contre Moustapha Niasse
Le verdict du procès de Karim dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, attendu ce 23 mars, au suivant dit Me El Hadji Diouf. De ce fait, l’avocat de l’Etat dans le cadre dudit dossier de la traque, arme le procureur spécial de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) contre le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse qui selon la robe noire, a déclaré qu’il es milliardaire. Le député a annoncé les couleurs hier lors du passage du gouvernement sous la conduite du Premier ministre, Mahammad Dionne à l’Assemblée nationale. Il est remonté au créneau, ce vendredi.


«Si on doit rechercher tous ceux-là qui se sont enrichis de façon illicite, il faut aller jusqu’à l’indépendance parce qu’il y a des milliardaires dans les régimes de Senghor, d’Abdou Diouf et de Wade », plaide le tonitruant avocat qui lance : «On ne doit pas s’arrêter au régime de Wade » encore moins «à Karim Wade, Abdoulaye Baldé, Aïda Ndiongue… ». Selon lui, «les enquêtes doivent être menées pour qu’on sache comment ces anciens dignitaires des régimes qui se sont succédé au Sénégal, ont-ils fait pour se retrouver à la tête d’un patrimoine qui dépasse les milliards ? ». Me El Hadji Diouf sur les ondes de la Rfm, ne pense pas  que «Karim Wade soit le seul. Peut-être qu’il est plus visible et que son cas est plus récent ».


Mais dans son entendement, il y a quelqu’un comme «Moustapha Niass » qui n’est autre que le président de l’Assemblée nationale dans l’actuel régime  dont  la convocation dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, serait tout à fait normal. Me El Hadji Diouf qui indexe l’allié du président de la République dans le cadre de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) ne manque pas d’armer la gendarmerie et le parquet spécial de la CREI à s’intéresser à ce dernier «puisque lui-même dit qu’il est milliardaire »… «Tous les anciens Premiers ministres, ministres qui ont des châteaux, des vergers, des biens qu’ils n’avaient pas avant qu’ils ne soient nommés à ces postes-là » sont dans le viseur de l’avocat-député pour qui : «Il ne doit pas y avoir d’injustice dans la traque des biens dits mal acquis ». Sur ce point, le président Sall est interpellé.


Vendredi 13 Mars 2015 - 14:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter