Traque des biens mal acquis, CEDEAO-Sénégal : Karim obtient l'accélération de sa procédure face au pouvoir qui à jusqu'au 10 mai pour se défendre



Traque des biens mal acquis, CEDEAO-Sénégal : Karim obtient l'accélération de sa procédure face au pouvoir qui à jusqu'au 10 mai pour se défendre
Le pool d’avocats de Karim Wade a eu gain de cause sur le président Sall et le ministre de la justice, Aminata Touré. En effet, la Cour de la communauté  a accepté la procédure accélérée pour juger la plainte de leur client détenu à Rebeuss depuis le 17 avril dernier. Une procédure qui aurait pu durer plus de sept ans si la juridiction sous régionale avait rejetée la demande, selon les avocats de Karim, livre la RFM.

Toutefois, le gouvernement qui est loin d’avoir dit son dernier mot, a jusqu’au 10 mai pour défendre ses arguments. Concernant l’expulsion ou non du pays de la CEDEAO, il faudra attendre le 17 mai prochain. Le Sénégal est en sursis donc. 


Vendredi 3 Mai 2013 - 17:59




1.Posté par Leuz le 03/05/2013 18:25
ils n'ont qu'à nous exclure de leur fichue organisation, nous ne reculerons! la procédure de traque suivra son cours. Qu'ils nous paient nos milliards, un point c'est tout!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter