Traque des biens mal acquis, CEDEAO-Sénégal : L’Etat arme 11 avocats pour éviter le pire

L’avenir du Sénégal dans la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se joue aujourd’hui. En effet, le bras de fer opposant le régime actuel et l’instance qui avait levé la sanction d’interdiction de sortie du territoire national servie aux dignitaires libéraux dans le cadre des enquêtes sur l’enrichissement illicite, sera vidé ce vendredi à Abuja. Sur le pied de guerre, les autorités étatiques qui avaient passé cette décision, ont affrété pas moins de onze avocats pour parer à l’exclusion du Sénégal de la CEDEAO souhaitée par les conseillers libéraux.



Traque des biens mal acquis, CEDEAO-Sénégal : L’Etat arme 11 avocats pour éviter le pire
En effet, en plus de Me Papa Moussa Félix Sow, El Hadj Diouf, Pape Khaly Niang, Simon Ndiaye, l’Etat a renforcé son pool d’avocats de sept (7) autres conseillers à savoir Mes Moustapha Mbaye, Samba Bitèye, Aly Fall, Abdou Kane, William Bourdon, Soulèye Fall et l’agent judiciaire.

Déjà évoqué hier, à Abuja, le dossier a été renvoyé aujourd’hui pour «indisponibilité d’un des membres», nous dit le journal, «L’As».

Composé de Mes Ciré Clédor Ly, Seydou Diagne, Demba Ciré Bathily et Amadou Sall, les conseillers de Karim qui ont gardé la même équipe se permettent même d'ironiser.

"Cette fois-ci, nous espérons qu'ils vont au moins respecté la décision qui sera prise", ont-ils taquiné le président Sall et le ministre de la justice Aminata Touré.


Vendredi 3 Mai 2013 - 11:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter