Traque des biens mal acquis: La Crei change de fusil d'épaule



Traque des biens mal acquis: La Crei change de fusil d'épaule
La traque des biens mal acquis n'a pas donné les résultats escomptés. Ce, au point de pousser les tenants du pouvoir à peaufiner plusieurs scénarios pour une sortie honorable. Selon L'Observateur, un plan B est déjà échafaudé.

Tout en marquant leur attachement indéfectible à la poursuite des procédures judiciaires initiées depuis l'ouverture des enquêtes préliminaires et promettant puis jurant qu'aucune pression ne saurait être exercée sur la justice, à quelque niveau que ce soit, les plus hauts responsables de l'Etat essaient, selon des sources de nos confrères, sans tambour ni trompette, d'échafauder un plan B, valant en réalité un vrai plan A.

Macky Sall et ses collaborateurs sont convaincus que la "realpolitik" leur dicte, à court terme, le renoncement à la dureté pour une souplesse quelque part imposée par plusieurs acteurs et témoins de l'histoire récente. Des guides religieux et autres acteurs plaident pour l'abandon de cette affaire le plus vite possible pour apaiser le climat politique et favoriser les investissements.


Vendredi 24 Janvier 2014 - 10:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter