Traque des biens mal acquis : La Crei va reprendre du service

La Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) va reprendre ses activités, après une période de quasi-inactivité, et cela depuis que le verdict du procès de Karim Wade a été rendu. La ferme résolution est maintenant prise, après moult calculs, hésitations et tergiversations dans le choix de la poursuite ou non de la traque des biens mal acquis.



Traque des biens mal acquis  : La Crei va reprendre du service
Président Sall et son équipe ont donc choisi de poursuivre la traque et de s’éviter, du même coup, dans l’opinion nationale et internationale, le mauvais procès de l’acharnement sur la personne de Karim Wade ou de celui de la décapitation de la famille d’Abdoulaye Wade et du Pds. Ce, en perspective de l'élection présidentielle pour laquelle Karim Wade est candidat déclaré des camarades d’Oumar Sarr. « Le personnel d’appui préposé aux tâches administratives, tels que l’établissement et la délivrance des convocations, la rédaction du questionnaire liée à la mise en demeure à s’adresser aux intéressés de justifier leurs biens et avoirs répertoriés, est déjà à pied d’œuvre, si on en croit le journal Observateur. En outre, tous les formulaires nécessaires au démarrage des activités judiciaires proprement dites sont fin prêts, et n’attendent  que le signal et les instructions des magistrats pour relancer la machine », indique une source du journal.
 
Dans le cercle politique présidentiel, l’on considère la lutte contre l’enrichissement illicite comme une demande sociale à laquelle le candidat Macky Sall avait apporté sa caution et les instructions du maître des lieux sont on ne peut plus claires concernant les résultats escomptés. En d’autres termes, « le Président Macky Sall a manifesté son souhait de voir cette lutte prendre une dimension autrement plus importante, du point de vue du recouvrement des deniers spoliés et thésaurisés dans des institutions financières à l’étranger », fait-on remarquer. D’après le journal qui cite des sources proches du Palais, il ne s’agit ni plus ni moins, pour le président de la République, que de débusquer les caches de certains dignitaires libéraux, d’enclencher les procédures de récupération des fonds et de les restituer aux  Sénégalais.
 

Khadim FALL

Mardi 6 Octobre 2015 - 14:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter