Traque des biens mal acquis : l’Etat plus que jamais décidé.

La traque des biens mal acquis va se poursuivre. C‘est ce qu’a annoncé hier, le ministre de la Justice au cours d’une conférence de presse. En effet, la machine judiciaire qui avait été mise en branle, au lendemain de l’arrivée du Président Macky Sall à la tête de l’Etat, court toujours derrière l'ancien "ministre du ciel et de la terre" afin de rentrer dans ses fonds.



Traque des biens mal acquis : l’Etat plus que jamais décidé.
«Le ministère de la Justice, à côté des autres institutions qui œuvrent pour la bonne gouvernance et la transparence dans la gestion des deniers de l’État, poursuit inlassablement la lutte contre la criminalité financière et les efforts en vue de la récupération et le rapatriement au Sénégal des avoirs détournés ou volés au préjudice du Trésor public sénégalais», a déclaré le Garde des Sceaux, ministre de la Justice,Me Sidiki kaba.
 
Et, de préciser : « si cette décision de grâce accordée à ses bénéficiaires une dispense de peines d’emprisonnement restant à subir, elle laisse intacte les droits patrimoniaux de l’État du Sénégal. Ainsi le recouvrement des biens détournés sera poursuivi jusqu’à son terme». 

«Le Sénégal a besoin de cet argent pour renforcer le système de l'éducation, de la santé, étendre l'électrification rurale, universaliser l'accès à l'eau potable, réduire la pénalité des femmes dans le monde rural et enfin renforcer les infrastructures routières et hydroagricoles», 

Aminata Diouf

Mardi 9 Août 2016 - 09:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter