Traque des biens mal acquis-recouvrement des trois milliards: les libéraux nient toute négociation et mandatent ses députés contre Aminata Touré pour lui faire lâcher des noms


Ça a le mérite d’être clair. Ni le coordonnateur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), ni Ousmane Ngom, encore moins Karim Wade ne sont impliqués dans le recouvrement des trois premiers milliards dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, annoncé en grande pompe, hier. D’ailleurs l’idée ne leur a même effleuré l’esprit. « Aucun responsable du Parti Démocratique Sénégalais n’a négocié, nous ne négocieront pas et les hommes de vertus ne négocient leur honneur et leur dignité», précise Me Amadou Sall. Et pour lever tout équivoque, le groupe parlementaire libéral est mandaté pour faire lâcher le morceau des noms de ceux qui ont transigé à Aminata Touré, ministre de la justice.



Traque des biens mal acquis-recouvrement des trois milliards: les libéraux nient toute négociation et mandatent ses députés contre Aminata Touré pour lui faire lâcher des noms
"Le procureur spécial avait annoncé poursuivre des dignitaires de l'ancien régime et d'autres personnes dans le cadre de la traque des biens mal acquis. Quelques uns parmi eux comme Karim Wade, ont été inculpés et mis sous mandat de dépôt . Aujourd'hui, nous avons tous entendu le ministre de la justice dans une opération de théâtralisation a déclaré le recouvrement de trois milliards qui proviendraient de transaction. Nous disons très clair que nous sommes pour la transparence. Il est bon qu'on nous dise d'où viennent ces milliards ?Qui a transigé ?" , charge le frère de parti et l'avocat du fils de l'ancien président Wade, Me Amadou sall qui ne manque pas de souligner la non implication des libéraux dans ce premier recouvrement des déniers publics 
 
"Aucun responsable du PDS n'a négocié. Nous ne négocions pas et les hommes de vertus ne négocient pas leur honneur et leur dignité. Tous sans exception ont géré avec vertu tel que Wade nous l'a enseigné", assène-t-il.

A cet effet, le comité directeur du PDS en conférence de presse hier, à son siège, a dit sa volonté ferme de convoquer dans les plus bfefs délais le ministre de la justice Aminata Touré , à l'Assemblée Nationale pour l'amener à citer les noms des personnes qui ont acceptés de transiger pour "faire l'économie d'un procés" comme elle l'a dit hier. 


Jeudi 30 Mai 2013 - 11:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter