Traque des terroristes-la Police arrête le sergent recruteur Moustapha Diatta

La traque des terroristes se poursuit et donne des résultats et le dernier en date est l’arrestation du présumé djihadiste Moustapha Diatta. Un sergent recruteur pour le compte des djihadistes qui sont en Syrie. Arrêté a sa sortie de la mosquée de Fann Hock après la prière du crépuscule, Diatta a été dénoncé par une dame dont la fille s’est embourbée dans la guerre en Syrie avec son époux un djihadiste sénégalais tué récemment lui aussi en Syrie.



Traque  des terroristes-la Police arrête le sergent recruteur Moustapha Diatta
Interpellé la semaine dernière à sa sortie de la mosquée après la prière du crépuscule. Moustapha Diatta a été dénoncé une dame dont la fille  s’est embourbée dans la guerre en Syrie. Selon le journal l’As, la dame qui a informé la police avoue que c’est le sieur Diatta qui a mis en rapport sa fille avec son époux, un djihadiste sénégalais tué récemment en Syrie. Désespérée la maman veut récupérer sa fille avant que l’irréparable ne se produise en terre Syrienne pour sa fille. Mise sur la piste la police déploie les moyens, met sur écoute et suit les moindres gestes de Diatta. L'autre chose qui a perdu le sergent recruteur c'est le message posté sur son mur "vous pouvez détruire nos mosquée, mais vous ne détruirez pas l'Islam". Des faits qui ont participé à son arrestation.

Autant dire donc que l’arrestation de Diatta n’a rien d’une mince affaire car la police fouille depuis longtemps dans les affaires de ce dernier. Mis sur écoute et filé pendant de long mois. Une stratégie qui a marché comme sur des roulettes, puisqu’il a été  découvert des informations accablantes à son sujet, notamment des connexions avec les terroristes.

Et une fois, ce travail de dissimulations et de filatures bouclé les renseignements généraux ont passé l’affaire aux éléments de la Division des investigations criminelles qui ont procédé à l’arrestation spectaculaire de Moustapha Diatta à sa sortie de la prière du crépuscule à la mosquée de Fann Hock. Après l’arrestation de Moustapha Diatta, la police suit d’autres pistes de présumés djihadistes repérés à la frontière sénégalo-mauritanienne.      
 

Khadim FALL

Mercredi 10 Février 2016 - 09:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter