Tribunal : Hissein Habré, les jeunes de Colobane et Abdoul Mbaye face à leur destin



Un vendredi fortement judiciaire. On peut dire que tous les chemins mènent au Tribunal de Dakar ce matin où la Chambre Africaine Extraordinaire (CAE) d’Assises rendra sa décision sur les intérêts civils, dans la procédure suivie contre Hissein HABRE, à la salle 4 du Palais de Justice Lat Dior de Dakar. Et ce, à partir de 10 heures.

Deux (2) heures plus tard (midi), Abdoul Mbaye face au Doyen des juges. Prévu mercredi dernier, le face-à-face aura finalement lieu aujourd’hui. Le patron du parti ACT qui en parle, dénonce un «complot d’Etat».

«Des informations obtenues, le procureur de la République aurait requis mon inculpation pour faux, usage de faux, et tentative d’escroquerie, assortie d’un contrôle judiciaire», a écrit l’ancien Premier ministre du président Macky Sall. Et Abdoul Mbaye de poursuivre : «A la suite d’une dénonciation par feue la Juge Ndèye Khady Ngom qui avait en charge mon dossier de divorce, et dont il apparaît qu’elle avait ainsi procédé sans se dessaisir de mon dossier dont elle devenait donc juge et partie. Pour quels intérêts, et à la demande de qui… ? Bien évidemment ma première attitude face au Doyen des juges consistera à obtenir des renseignements sur ce faux qui n’existe pas, également sur la personne que j’aurais tenté d’escroquer et comment. Je vous tiendrai informé de la suite à venir ».

Dans une toute autre procédure, ce sont les violences pré-électorales de la présidentielle de 2012 qui continuent. Condamnés à 20 ans de travaux forcés pour le meurtre du policier Fodé Ndiaye, Cheikh Sidaty Mané dit Gatuso et Cheikh Diop ont fait appel. Ils seront rejugés ce 29 juillet par la Cour d’appel de la Chambre criminelle. Le collectif des habitants de Colobane retient son souffle.
Ça promet. 


Vendredi 29 Juillet 2016 - 01:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter