Tribunal des flagrants délits : Quel sort pour Metzo Diatta ce jeudi ?

Le producteur de « Dinama Nekh » face à son destin ce jeudi. Mis aux arrêts avant d’être inculpé pour tentative de corruption active et non-respect d’un feu de signalisation, l’artiste Metzo Diatta risque gros. Il encourt deux (2) ans de prison dont trois (3) mois ferme. Une peine requise lors du procès tenu le 7 mars dernier par le procureur de la République qui entend lancer un signal fort à l’endroit des chauffeurs et agents de la circulation qui seraient encore tenté par la corruption.



L’interprète de « Djimbéring » du nom de son village d’origine en Casamance, a commis l’irréparable le 4 mars dernier. Conduisant sur l’avenue Bourguiba, le mari de la comédienne Maïmouna Hann dit Mounass dans « Dinama Nekh » a violé le code de la route en ne respectant pas l’arrêt au niveau du feu de signalisation. Il sera alors interpellé par l’agent en faction. C’est là que Metzo Diatta tente d’acheter l’agent. Il lui propose un billet de 2000 F CFA dont un billet de mille F CFA et deux (2) autres de cinq cent (500) F CFA.


Enervé et vexé selon les propres termes de l’agent Daha Ndiaye, ce dernier le conduit au commissariat de Dieuppeul où après sa garde-à-vue passée, Metzo Diatta a été déféré au Parquet le lendemain aux environs de 13 heures avant sa mise sous mandat de dépôt.


La demande de liberté provisoire formulée par ses avocats rejetée, le chanteur qui n’arbore plus ses dreadlocks depuis son admission


Jeudi 13 Mars 2014 - 04:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter