Trois casques bleus accusés de viol en Centre Afrique

Une semaine après le renvoi du chef de la Minusca, trois soldats de la mission des Nations Unies sont accusés de viol sur trois jeunes femmes.



Trois casques bleus accusés de viol en Centre Afrique
Selon une porte-parole de l’ONU, trois jeunes femmes dont une mineure seraient victimes de viols par trois casques bleus. Alors qu’ils étaient en mission dans la ville de Bambari, au nord-est de Bangui, les présumés coupables du contingent de la Minusca auraient profité des tensions qui sévissent la localité pour passer l’acte.

Jusqu’à présent la nationalité des soldats n’a pas été dévoilée mais leurs pays d’origine auraient été informés des faits et indiqueront d’ici dix jours s’il y a lieu d’enquêter. Dans le cas échéant, l’ONU mènera sa propre enquête pour y voir plus.

Ces nouveaux cas de viol ont  été signalés par les familles des victimes ce 12 août dernier, jour du renvoi de Babacar Gaye, ancien chef de la mission de l’ONU. Ce dernier ayant fait l’objet d’une série d’accusations d’abus sexuels contre des enfants au sein de la Minusca avait été limogé par le secrétaire général Ban Ki-moon.

Doudou Djigo

Jeudi 20 Août 2015 - 09:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter