Trois jours après la fin de sa mise en demeure, pourquoi Abdoulaye Baldé n'est toujours pas inquiété ?




En ce qui concerne Karim, la machine judiciaire n'avait pas tardé à se mettre en branle pour que Wade-fils soit cueilli chez lui, le jour même qu'il avait déposé ses justificatifs avant d'être placé sous mandat de dépôt le 17 avril 2013. Mais pour le dossier Abdoulaye Baldé, le constat est là, trois (3) jours après son passage à la Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite (CREI) lors de la fin de sa mise en demeure ce 11 août, toujours rien. 


Pas le moindre signal du côté du Procureur spécial près la CREI, Alioune Ndao, le bras armé de la traque des biens dits mal acquis. Mais souligne "Libération", le juge Cheikh Tidiane Béye et Cie de la Commission d'Instruction (CI) est toujours dans l’attente du réquisitoire du parquet spécial concernant le maire de Ziguinchor.


Réquisitoire qui, jusqu’à hier soir, n'était pas entre les mains de la CI pour donner suite aux réponses déposées par l’ancien dignitaire libéral dont la fortune est estimé à cinq (5) milliards de F CFA. Baldé peut donc attendre. 

Pape Moussa BA (stagiaire)

Jeudi 14 Août 2014 - 11:05




1.Posté par GORGUI 10 le 14/08/2014 14:34
Trois jours après la fin de sa mise en demeure, pourquoi Abdoulaye Baldé n'est toujours pas inquiété ? EST UNE AFFIRMATION OU UNE QUESTION.
VOILA LE TYPE DE STAGIAIRE-JOURNALISTE QUI FINIT COMME FELIX NZALE!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter