Trois jours supplémentaires avant la clôture des candidatures au Togo

Le gouvernement prépare activement avec la Commission électorale nationale indépendante (Céni) l’élection législative prévue pour le 21 juillet. La fin des dépôts de candidatures était prévue pour le dimanche 16 juin dans la soirée, mais une prolongation de trois jours a été accordée.



Des membres de la Céni transportant des urnes à Lomé lors des élections de 2007. AFP PHOTO / EMILE KOUTON
Des membres de la Céni transportant des urnes à Lomé lors des élections de 2007. AFP PHOTO / EMILE KOUTON

Les candidats ont encore 72 heures pour déposer leurs candidatures. « L’annonce a été faite dimanche soir, à l’issue des concertations entre les partis politiques », a confié le ministre de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara.

Côté opposition, on se félicite de ce report : Francis Ekon de la Convergence patriotique panafricaine (CPP) affirme que « cela peut permettre à l’opposition radicale de formaliser son dossier ». L'Union des forces de changement (UFC) estime, selon Christian Dablaka, que « ce sera une compétition transparente et loyale, et souhaite est que tous les acteurs y prennent part.»

Arbitrages à effectuer

Ces 72 heures sont également une bonne chose pour Dodzi Apévon du Car. Sa collègue Brigitte Adjamagbo va plus loin. « Nous faisons le travail qu’une opposition doit faire, un report peut toujours servir et il faut continuer à discuter ». L’Alliance nationale pour le changement (ANC), pour sa part, reste confiante puisque, selon Patrick Lawson, « les ponts ne sont plus rompus. »

En réalité, ces 72 heures serviront à tous puisque dans tous les états-majors, il reste des arbitrages à effectuer. Et puis qui sait : d’autres signaux d’ouverture de la part du gouvernement sont attendus puisque des candidats potentiels de l’opposition sont internés dans des prisons à travers le pays.
Source: RFI



Lundi 17 Juin 2013 - 13:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter