Troisième sacre consécutif en Ligue Europa pour le Séville FC, vainqueur de Liverpool

Le Séville FC a remporté la Ligue Europa pour la troisième saison consécutive, ce mercredi en finale, aux dépens de Liverpool (3-1). C'est le cinquième titre en onze éditions dans l'épreuve pour le club andalou. Kevin Gameiro a été décisif.



Le match : 1-3
Que s'est-il passé à la mi-temps pour que le scénario du match bascule à ce point en faveur du Séville FC ? Vainqueur de la Ligue Europa pour la troisième année consécutive, ce mercredi face à Liverpool (3-1) en finale, le club andalou était pourtant loin d'avoir match gagné après quarante-cinq minutes. Mené au score par une vaillante équipe anglaise, le double tenant du titre n'en menait pas large. D'autant qu'il aurait pu être sanctionné de plusieurs penalties, finalement non sifflés. C'était un moindre mal s'il n'accusait qu'un seul but de retard, après la merveille de frappe enroulée de l'extérieur du pied gauche de Daniel Sturridge (35e).

La physionomie de la rencontre s'est totalement inversée au retour des vestiaires. Sur la première action adverse, conclue par Gameiro (46e, voir ci-dessous), les Reds ont été rejoints. Les joueurs de la Mersey n'approcheront plus jamais ensuite la surface sévillane. La faute à un pressing constant opéré par les hommes d'Unaï Emery, qui a étouffé Philippe Coutinho et les siens. Malgré le soutien nombreux et bruyant de leurs supporters, les Anglais ont ensuite concédé deux nouveaux buts, inscrits par le capitaine Coke (64e et 70e), au terme de deux actions sublime puis contestée, pour un hors-jeu inexistant.

Jürgen Klopp va finir par croire qu'il est maudit. Car sur ses cinq dernières finales, avec Dortmund ou Liverpool, il a systématiquement échoué. À l'inverse, le Séville FC prolonge le plaisir chaque année. Et ce n'est pas terminé car dimanche, il disputera la finale de la Coupe du Roi, face au Barça.
Le film du match
Le joueur : Kevin Gameiro encore décisif
Déjà décisif en 2014, grâce à son ultime tir au but transformé face au Benfica (0-0, 4 tab à 2), Kevin Gameiro a encore fait mieux cette fois-ci. Auteur de la seule frappe de son équipe en première période, sur un superbe ciseau retourné (32e), l'attaquant français a complètement relancé les siens juste après la pause. Sur un centre de l'ancien Bordelais Mariano, il a d'abord égalisé (46e) de près, inscrivant là son huitième but dans l'épreuve cette saison. Très mobile, il aurait pu marquer un doublé sans une intervention de Mignolet (60e). Même s'il n'a pas toujours remporté ses duels avec Kolo Touré (48e et 67e), le réserviste pour l'Euro en équipe de France a fini par épuiser son vis-à-vis par ses courses incessantes. À 29 ans, en pleine confiance, il tient la forme de sa vie.

AVEC L 'Equipe.fr


Jeudi 19 Mai 2016 - 10:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter