Tshisekedi convalescent, mais toujours leader de l'opposition de RDC

L'opposant historique congolais Etienne Tshisekedi, 81 ans, est arrivé samedi 16 août à Bruxelles, où il va subir des examens. Il a été accueilli par un petit comité. Depuis plusieurs mois, la santé de celui qui s'était proclamé « président élu » de RDC, après l'élection présidentielle contestée de 2011 face à Joseph Kabila, fait l'objet de spéculations.



Etienne Tshisekedi, opposant historique à Joseph Kabila, en 2011. AFP PHOTO/GWENN DUBOURTHOUMIEU
Etienne Tshisekedi, opposant historique à Joseph Kabila, en 2011. AFP PHOTO/GWENN DUBOURTHOUMIEU

A la résidence d’Etienne Tshisekedi, rue Petunia à Limete, en RDC, tout est calme. Même atmosphère du côté de la 10e rue, à la permanence de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

Certes, le président du parti est allé se reposer en Belgique, mais un jeune homme déclare que la propagande du régime ne réussira pas à les démobiliser. Un journaliste rencontré au hasard dans la rue s’indigne du tapage médiatique organisé autour de la maladie du leader de l’opposition. « Que cache tout ce tintamarre ? », interroge-t-il.

Un fonctionnaire répond : « Le pouvoir est pressé de voir partir Tshisekedi pour rester avec une opposition qui ne devrait pas faire le poids. » Et un autre fonctionnaire d’accuser le pouvoir en place de chercher à faire la démonstration que Tshisekedi, qui s’est proclamé « président élu », est inapte pour assumer une telle fonction.

Du repos loin de Kinshasa

La famille de l’ex-Premier ministre parle d’un voyage de convalescence au cours duquel M. Tshisekedi devrait aussi être soumis à des examens approfondis. Telles sont les informations que reprend l’UDPS dans un communiqué publié quelques temps après le décollage de l’avion.

Dans ce même communiqué, le parti se veut rassurant sur l’état de santé de son président. Pour ses partisans, Etienne Tshisekedi s’accorde quelques semaines de repos avant de reprendre ses activités politiques et diplomatiques.

« Etienne Tshisekedi est arrivé à Bruxelles pour se reposer, pour reprendre des forces à l’abri de l’agitation de Kinshasa », confirme son fils joint par téléphone par notre bureau à Bruxelles. « En RDC, à chacun de ses mouvements, les rumeurs les plus folles circulent sur son état de santé », déplore Félix Tshisekedi.

Retour prévu entre septembre et octobre

« La télévision d’Etat se fait un plaisir de le faire passer pour quelqu’un à l’article de la mort, pour nuire à son image », poursuit le fils de l'opposant congolais. Mais d'insister : « Il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Mon père va bien, comme une personne de 81 ans. Dans quelques semaines, il sera remis sur pied. Il reprendra alors ses activités politiques, rencontrera la diaspora et aura quelques contacts avec la classe politique belge. »

L’état de santé du leader de l’UDPS suscite régulièrement des polémiques que la famille et les collaborateurs de Tshisekedi s’évertuent à démentir. En 2007, il s’était rendu en Afrique du Sud pour des soins médicaux. Plusieurs de ses partisans étaient présents à l’aéroport pour assister à son départ.

La discrétion de ce nouveau départ inquiète en totu cas certaines personnes à Kinshasa. Du côté des autorités belges en tout cas, on confirme que tout est en ordre en matière de visa. Le retour d'Etienne Tshisekedi au Congo est prévu fin septembre, début octobre.

« Cela ne nous décourage pas », affirment néanmoins quelques « combattants », l'autre appellation des militants de l'UDPS. « Si Tshisekedi est parti, ce n'est que partie remise,estime l'un d'entre eux au micro de RFI. Si l'éternel a permis qu'il parte et qu'il ne revienne pas, d'accord, mais nous devons toujours avoir une mémoire pour ce qui le concerne, pour le rôle qu'il a joué. Si Tshisekedi mourrait aujourd'hui, il y a des petits Tshisekedi qui vont le relayer. »

Le 4 août, la coalition contre la révision constitutionnelle a réuni plusieurs de ses composantes lors d'un meeting. Une configuration qui, selon certains, annonce d'autres opposants irréductibles.

  •  
Source : Rfi.fr



Dimanche 17 Août 2014 - 11:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter